Le cycliste de l’équipe Movistar Enric Mas a assuré ce jeudi qu’il participerait au Tour de France 2024, puisque, après avoir « considéré » les options, « son patron », Esusebio Unzué, l’a proposé comme leader de la course, avec laquelle ils ont « un « une grosse épine dans le pied » qu’ils veulent « enlever » la saison prochaine.

« J’espère que nous verrons la vie différemment, que nous n’aurons pas de malchance. Il y a eu quelques jours où nous réfléchissions à la compétition que nous faisions, mais le moment est venu, le patron m’a dit d’aller faire le Tour, car nous avons une grosse épine là-bas. » clouée et nous devons l’enlever », a souligné Enric Mas aux médias après la présentation de l’équipe Movistar pour 2024.

Le cycliste des Baléares a célébré l’arrivée de « 10 nouveaux visages dans l’équipe ». « C’est super positif et important de faire ce grand changement car je pense que le niveau moyen de l’équipe a beaucoup augmenté et l’arrivée de Nairo (Quintana), comme je l’ai déjà dit, est devenue formidable ici. Il a eu une pause de quatre ans. ce n’était pas chez moi, mais je pense que comme vous l’avez vu, je lui ai à nouveau fait confiance », a-t-il souligné.

« Le calendrier en principe c’est de faire Tirreno, la Catalogne, la Normandie et le Tour, et puis il y a les Jeux. C’est vrai que le parcours n’est pas grand chose pour les coureurs avec mes caractéristiques, mais bon, il y a ensuite La Vuelta et il y a le Coupe du monde, qui est très difficile cette année », a-t-il déclaré.

Le cycliste de 28 ans a qualifié de « très dures » les étapes du prochain Tour de France, qui « quitte cette année l’Italie », un pays que l’insulaire des Baléares « aime beaucoup ». « Je pense qu’il y a 13 arrivées en hauteur, il n’y a qu’une seule étape plate, où nous espérons qu’ils nous donneront un avion au lieu d’un bus et que nous pourrons voyager un peu plus confortablement », a-t-il analysé.

Concernant le retour du Colombien Nairo Quintana dans l’équipe Movistar, Mas estime qu’il apportera « beaucoup ». « Nairo était très ‘jeune’ et je pense que la deuxième année, il est monté sur le podium du Tour. C’est une figure importante pour l’équipe et j’ai eu la chance de passer un peu plus tard, et j’espère ne pas m’en lasser. faire du vélo rapidement », a-t-il déclaré.

« Si je fais un super Tour, peut-être que je serai encouragé, mais si après je dois préparer La Vuelta, qui est vraiment mon point fort dans les Grands Tours, eh bien il faudra voir un peu comment évolue la saison. et nous verrons. Il y a des cyclistes de la maison espagnole, qui vont très bien et qui sont très bons et qui veulent aussi y aller », a-t-il conclu.

A lire également