Le ministère français des Affaires étrangères a confirmé ce samedi l'arrivée à Paris des plus de 240 évacués qui ont quitté Haïti cette semaine en raison de la très grave crise sécuritaire que traverse le pays.

Les opérations d'évacuation ont permis le départ de ces citoyens, français et étrangers, avec une escale en Martinique.

« L'ambassade de France dans la capitale d'Haïti, Port-au-Prince, continue de fonctionner et continue de se mobiliser en soutien à la communauté restée sur place », conclut la note du ministère français des Affaires étrangères, publiée sur son compte de réseau social X. , avant Twitter.

La majeure partie de la capitale haïtienne est aux mains d'une alliance de gangs criminels qui s'empare de la population depuis des mois et qui parvient depuis quelques temps à expulser du pouvoir le premier ministre Ariel Henry.

Le Haut-Commissariat des Nations Unies aux droits de l'homme a mis en garde cette semaine contre une situation « cataclysmique » dans le pays en raison de la « grave » crise d'insécurité, qui a laissé les autorités « au bord de l'effondrement ».

Le rapport documente une augmentation du nombre de victimes dues à la violence des gangs en 2023 : un total de 4 451 morts et 1 668 blessés. En outre, au cours des seuls trois premiers mois de 2024, 1 554 décès et 826 blessés ont été enregistrés au 22 mars.

A lire également