Mark Cavendish gagne et vit l'histoire du Tour de France avec un record de 35 étapes

Cavendish, qui a reporté sa retraite du cyclisme professionnel au moins jusqu'à la fin de la saison, avait en tête de participer au Tour de France pour atteindre ce record qu'il avait déjà touché en 2023. Il a donc été laissé aux portes mais ce mercredi, Le 3 juillet 2024 a remporté, proprement et clairement, un sprint avec les meilleurs du moment, pour entrer dans l'histoire avec ce record.

Celui de l'Île de Man, lors de son quinzième Tour de France, en a peut-être surpris plus d'un, mais pas lui-même, puisqu'il avait toutes les étapes de cette 111ème édition de la Grande Boucle en rouge et en majuscules pour réaliser ce qu'il voulait. a été gagné ce mercredi ; étape 35 de la manche française directement à son record et, avec lui, le record qu'il n'a plus à partager avec Merckx et dont il pourra profiter seul dans les années à venir.

Pour atteindre ce record et entrer pleinement dans les livres d'or du Tour de France, Douglas a dû être patient car, dès le départ, il s'est retrouvé bloqué et en mauvaise position pour être éligible à la victoire. Mais, avec l'expérience de ses 39 ans et tant de sprints disputés, il se faisait de la place et, avec des jambes prodigieuses, prêt à l'exploit, il alla de droite à gauche et, sur un terrain libre, sprinta vers la victoire.

Fernando Gaviria (Movistar Team), un autre « vieux chien » qui a vu le Britannique branché, a tenté de saisir le volant mais l'a finalement perdu et a terminé onzième. Bien qu'il soit le grand favori, le Belge Jasper Philipsen (Alpecin-Deceuninck), qui a tenté de s'attacher au de Man mais n'a pas eu les jambes pour éviter cette journée historique, est deuxième, ni Alexander Kristoff (Uno-X Mobility), Arnaud De Lie (Lotto Dstny) et Fabio Jakobsen (Team dsm-firmenich PostNL) qui complètent le 'Top 5'.

L'étape, à plusieurs reprises traversée par l'eau, avait été auparavant marquée par une longue mais inoffensive échappée formée par le duo français Clément Russo (Groupama-FDJ) et Mattéo Vercher (TotalEnergies), finalement rattrapé à 36 kilomètres de la ligne d'arrivée, sur les premières pentes de la Côte de Lhuis (4ème), dernier petit obstacle de la journée.

Il n’y a pas eu de chutes massives mais il y en a eu plusieurs. En effet, Alexander Kristoff a terminé troisième mais a dû réaliser un bon temps après une chute à plus de 20 kilomètres de la ligne d'arrivée. Le Français Christophe Laporte (Team Visma | Lease a Bike) a également chuté dans un double virage serré avec un îlot central, et même le leader Tadej Pogacar (UAE Team Emirates) a eu une frayeur qu'il a su gérer.

Sans changement au classement général, seul le classement par points a été modifié, puisque le Norvégien Jonas Abrahamsen laissera le maillot vert entre les mains du vainqueur d'étape de ce Tour Biniam Girmay (Intermarché-Wanty), avec un Mads Pedersen (Lidl-Trek ) deuxième après avoir chuté, également, dans cette étape, déjà dans la lutte finale pour la victoire. Ce jeudi, la sixième étape – entre Mâcon et Dijon sur 163,5 kilomètres – sera une nouvelle occasion de l'évasion ou du sprint massif.

–CLASSIFICATIONS.

-Étape.

1. Mark Cavendish (équipe GBR/Astana Qazaqstan) 4:08:46.

2. Jasper Philipsen (BEL/Alpecin-Deceuninck) mt

3. Alexander Kristoff (NOR/Uno-X Mobility) mt

4. Arnaud De Lie (BEL/Lotto Dstny) mt

5. Fabio Jakobsen (NED/Équipe dsm-firmenich PostNL) mt

-Général.

1. Tadej Pogacar (SVN/UAE Team Emirates) 23:15:24.

2. Remco Evenepoel (BEL/Soudal Quick-Step) à 45 ans.

3. Jonas Vingegaard (DIN/Team Visma | Louer un vélo) 50.

4. JUAN AYUSO (ESP/EAU Team Emirates) 1:10.

5. Primoz Roglic (SVN/Red Bull-BORA-hansgrohe) 1:14.

…//…

6. CARLOS RODRÍGUEZ (ESP/INEOS Grenadiers) 1:16.

7. MIKEL LANDA (ESP/Soudal Quick-Step) 1:32.

A lire également