Macron défend le plan de Biden auprès de Netanyahu comme point de départ vers une solution à deux États

Le président français Emmanuel Macron a réitéré ce mardi lors d'un entretien avec le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu son soutien au plan de cessez-le-feu présenté vendredi dernier par le président américain Joe Biden et a souligné que cet hypothétique L'accord « devrait rouvrir une perspective crédible pour mettre en œuvre la solution à deux États ».

Cette solution de paix, avec deux Etats vivant ensemble et à laquelle l'actuel gouvernement israélien s'oppose, est selon Macron « le seul » moyen pour Israël d'obtenir « les garanties de sécurité nécessaires » et pour les Palestiniens de réaliser leurs « aspirations légitimes ».

Le président français a souligné que Gaza doit faire « partie intégrante » de ce futur Etat, avec une Autorité palestinienne « réformée et renforcée », capable de contrôler politiquement tous les territoires, selon une note publiée par l'Elysée. Macron a directement appelé Netanyahu à reprendre « sans délai » le transfert des fonds récoltés au profit des Palestiniens.

Concernant le plan dévoilé par Biden pour tenter d'obtenir un cessez-le-feu et la libération des otages, établi en plusieurs phases et sur proposition israélienne, Macron a appelé le Hamas à le soutenir, invoquant sa responsabilité « écrasante » dans l'escalade actuelle des tensions. .

« Le calvaire des Palestiniens à Gaza doit cesser », a déclaré Macron, également favorable à l'entrée « massive » et « sans entrave » de l'aide dans la bande, « par tous les moyens possibles ». Le président français a expressément influencé l'ouverture des passages terrestres.

Lors de son entretien avec Netanyahu, Macron a également évoqué la nécessité de « prévenir tout risque d'escalade » à la frontière avec le Liban, où les forces israéliennes et le groupe du Hezbollah échangent constamment des attaques, et a appelé à « faire pression » pour que « le régime iranien »  » respecte ses obligations internationales, par exemple en matière nucléaire.

A lire également