L'extrême droite demande à Mbappé du "confinement" et de ne pas donner de "leçons politiques"

Les appels du footballeur Kylian Mbappé à voter contre l'extrême droite n'ont pas été appréciés au sein du Groupe National, d'où ils ont demandé au capitaine de l'équipe de France « un peu de retenue » et de ne pas donner de « leçons politiques » qui, selon eux, ce n'est pas à eux de donner.

Le vice-président du Groupe national, Sébastien Chenu, a déclaré que « quand on a l'honneur de porter le maillot de l'équipe de France, il faut faire preuve d'un peu de retenue », un jour après que Mbappé a prévenu que le pays était confronté à un moment « crucial » et s'est prononcé en faveur des « valeurs de tolérance, de diversité et de respect » contre les « extrêmes ».

Chenu a déclaré dans une interview sur France Inter que « beaucoup » de supporters de son parti suivent l'équipe nationale et « aiment Mbappé ». « Ils n'attendent pas de lui des leçons politiques. Il a le droit d'avoir une opinion, mais je ne pense pas que des gens que je considère comme déconnectés viennent donner des leçons aux Français », a-t-il déclaré.

De son côté, le porte-parole du Groupe national, Laurent Jacobelli, a réinterprété les propos de Mbappé, assurant même qu'il avait « raison ». « Je ne considère pas moi-même, ni notre parti, comme étant désignés par ce terme extrême », a-t-il soutenu dans un entretien à Franceinfo.

MBAPPÉ COMME « MODÈLE »

En revanche, le Premier ministre Gabriel Attal, qui aspire à sa réélection aux élections législatives du 30 juin et du 7 juillet, a estimé que Mbappé est « dans son rôle » et a valorisé la capacité de ce type de personnalités à le Temps d'être un « Modèle » pour les jeunes.

En ce sens, il a assuré dans des déclarations à RTL qu'il se limitait à défendre « un devoir civique qui est celui de voter » et a expressément salué le fait qu'il ait pris position contre les extrémismes, car il considère qu'ils encouragent « la division et la haine ». .  » . Désormais, Attal espère « que les jeunes revoient les programmes, les idées (de chaque parti) et s'expriment » lors des urnes.

A lire également