Les six vainqueurs espagnols du Tour participeront à la Vuelta Cicloturista a Ibiza 2024

La Vuelta Cicloturista a Ibiza a présenté son affiche de luxe pour la vingt et unième édition de la course, qui réunira les 5 et 6 octobre sur l'île des Baléares les six champions espagnols du Tour de France, Alberto Contador, Carlos Sastre, Óscar Pereiro , Joane Somarriba, Miguel Indurain et Pedro Delgado.

Cette participation de luxe donnera de l'éclat à une course qui honorera également les autres vainqueurs espagnols décédés du Tour, Federico Martín Bahamontes et Luis Ocaña, comme annoncé lors de sa présentation officielle à Madrid avec la participation de cinq des six vainqueurs, tous sauf Pedro. Mince.

« C'est le rêve de toute organisation de cyclotourisme. C'est une petite récompense de l'effort de ces 21 années pour une équipe qui a débuté avec beaucoup d'enthousiasme et a su faire connaître les autres visages de l'île d'Ibiza, ce qui la positionne comme une destination pour de grands événements sportifs », a déclaré Juanjo Planell, organisateur de l'événement.

L'organisateur a également un souvenir pour son frère, fondateur de cette marche, Bartolo Planell, dont il a rappelé qu' »il disait qu'il fallait toujours rêver grand ». « C'est tout ce à quoi nous pouvons aspirer, même dans nos rêves les plus fous, nous n'aurions même pas rêvé d'en arriver là », a-t-il déclaré.

Le plus haut représentant de Campagnolo, la marque sponsor de l'événement, David Ibáñez, a expliqué que « réunir tous les champions » qu'il va réunir, c'est « être fier en tant qu'organisateur et participant de l'événement ». « Chacun est le bienvenu, a sa place et apporte son grain de sable », a-t-il souligné.

José Luis Benítez, de Hï Ibiza, un autre sponsor de la course, a souligné que « Ibiza représente le loisir, mais c'est bien plus que cela, et surtout, c'est beaucoup de sport ». « Ibiza a cette magie particulière, c'est une île de soleil, de fête sur la plage… mais on peut aussi faire du sport aussi professionnel que ce qui se fait », a-t-il déclaré.

Miguel Indurain, champion de cinq Tours (1991, 1992, 1993, 1994 et 1995), a souligné que dans le cyclotourisme « il y a une atmosphère très cycliste », et a souligné que « le Tour de France a un autre prestige ». « Ça change la vie plus que le reste des courses. Gagner un Tour change tout dans votre équipe, votre vie… c'est très stressant mais aussi très agréable d'arriver à Paris sur les Champs-Élysées », a-t-il avoué.

La triple championne de France, Joane Somarriba, a reconnu qu'à son époque elle l'avait vécu « avec peine et avec beaucoup de sacrifices », car ils n'avaient pas « l'égalité des chances d'aujourd'hui ». « Le Tour 2001 était très important, car je venais de gagner le Giro et le Tour en 2000 et nous quittions Bilbao », a-t-il déclaré.

« C'était quelque chose de magique, je suis arrivé avec beaucoup de pression après avoir gagné le précédent et j'ai exigé de gagner à nouveau, mais ils m'ont porté et j'ai beaucoup apprécié », a déclaré Somarriba, qui a regretté qu' »en 2005, le l'organisation de la course a été arrêtée et c'était difficile pour les cyclistes. « Maintenant, les choses ont changé pour le mieux, il y a beaucoup de visibilité, ils ont beaucoup de ressources, de calendriers et ils organisent les meilleures courses du monde », a-t-il déclaré.

Le vainqueur en 2006, Óscar Pereiro, a souligné « le format » de ce tour à vélo. « La façon de pouvoir la contrôler et de permettre à ceux qui participent et à ceux qui ne participent pas, je pense, est la direction que devraient prendre les randonnées cyclistes », qui a déclaré que ce qu'il aime le plus dans cette course, c'est de dîner tranquillement et passer un bon moment sur l'île.

Carlos Sastre, champion en 2008, fera ses débuts dans cette course et a souligné la « possibilité d'être avec d'autres vainqueurs du Tour », une épreuve qui, selon lui, « est toujours spéciale », et qu'il avait marquée « depuis qu'il était petit ». L'ancien cycliste a convenu avec Pereiro que « les randonnées cyclistes de ces dernières années ont été transformées en compétitions masquées », et a déclaré qu'il préférait « profiter du vélo et des paysages ».

Alberto Contador, deux fois vainqueur du Tour, en 2007 et 2009, a souligné « le 'sentiment' avec le reste des participants qui vous met à l'aise ». « Le respect est énorme et c'est très agréable de pouvoir être avec les fans qui vous ont encouragé et de pouvoir partager avec eux sur la route. Profiter de cette passion et que les fans peuvent profiter avec nous, et nous avec eux, c'est très sympa », a-t-il souligné.

Enfin, le conseil de l'esports d'Ibiza, Salvador Losa, a souligné que « Ibiza est bien plus que le soleil et la plage », et qu'elle est aussi « la culture et la gastronomie », remerciant tous les participants et organisateurs de « permettre qu'Ibiza soit liée ». à l'histoire du sport en Espagne », et que l'île « est connue pour les événements sportifs qu'elle accueille ».

A lire également