La France

Les républicains rejettent tout type de pacte pour soutenir Macron

Le président du parti Les Républicains, Christian Jacob, a annoncé lundi un rejet clair de toute possibilité d’accord pour soutenir les partis qui soutiennent le président, Emmanuel Macron, à l’Assemblée nationale.

« Un pacte, ou une coalition, ou un accord de quelque nature que ce soit n’a pas de sens », a déclaré Jacob à la sortie du Conseil stratégique des Républicains qui s’est tenu lundi, après le second tour des élections législatives dimanche.

Jacob a souligné que les républicains sont « en opposition au gouvernement et à Emmanuel Macron », bien qu’il ait reconnu qu’il y a des voix dans son propre parti qui s’engagent à conclure des accords avec La República En Marcha, le parti du président.

Cette circonstance a permis « un débat très sain » au sein du Comité Stratégique qui a abouti à une décision « presque unanime, ultra-majoritaire ».

Jacob a reproché à Macron d’avoir « fracturé » le pays « comme jamais auparavant ». « Il a instrumentalisé les extrêmes et a mis la France dans la situation que nous connaissons aujourd’hui », a-t-il prévenu. « Nous sommes contre En Marcha, l’Association nationale et l’extrême gauche et nous restons dans cette ligne », a-t-il souligné.


Pourtant, les Républicains ont déjà exprimé leur rejet de la motion de censure annoncée par le parti La France Insumisa contre la Première ministre française, Élisabeth Borne, pour le 5 juillet prochain.

« C’est quoi cette idée de chasser les hommes ou de chasser les femmes ? Je n’ai aucune sympathie politique pour Élisabeth Borne, mais cela ne veut pas dire que je vais rejoindre les rebelles, avec lesquels je ne ressens rien de commun », a fait valoir le Le secrétaire général des Républicains, Aurélien Pradié, s’adressant à France Info.

La motion doit ajouter 289 voix pour prospérer. Ensemble !, la coalition proche de Macron, compte 246 sièges sur un total de 577. Les Républicains ont 64 sièges et le Groupe national, 89. La Nouvelle union écologiste et sociale (Nupes, à gauche) dirigée par La Francia Insumisa a remporté 146 sièges.