Economie

Les prix mondiaux des denrées alimentaires ont atteint leur plus haut niveau en six ans en novembre, selon la FAO

Première modification:

Les prix des denrées alimentaires ont augmenté pour le sixième mois consécutif et ont affiché leur plus forte augmentation mensuelle depuis juillet 2012, selon l'Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture.

Les prix mondiaux des denrées alimentaires sont en hausse depuis six mois: ils ont augmenté de 3,9% par rapport à octobre et de 6,5% par rapport à un an plus tôt. Cela se reflète dans le rapport mensuel publié par la FAO des Nations Unies (pour son acronyme en anglais).

L'Indice FAO des prix des produits alimentaires suit les prix internationaux des produits alimentaires les plus échangés au monde. Tous ses indices ont augmenté en novembre.

Le rebond a été mené par les huiles végétales, dont le prix en novembre était de 14,5% plus élevé qu'il y a un mois. Le résultat a été alimenté par des augmentations continues des prix de l'huile de palme liées à une baisse de l'offre.

L'indice des prix des céréales, quant à lui, a augmenté de 2,5% depuis octobre et était, en moyenne, de 19,9% au-dessus de la valeur de novembre 2019, selon le rapport, qui montre également une augmentation de la valeur du sucre ce mois-ci.

Les prix du blé à l'exportation ont augmenté en raison de la détérioration des perspectives de récolte en Argentine, tout comme les prix du maïs, en raison des anticipations de baisse de la production aux États-Unis et en Ukraine, ainsi que des achats importants de Chine.

France 24
France 24 © France 24

Les prix des produits laitiers et de la viande sont restés relativement stables sur le mois: tous deux ont évolué de 0,9%, en grande partie en raison de la hausse des prix du beurre et du fromage, dans le premier cas.

France 24
France 24 © France 24

La FAO, basée à Rome, a également déclaré que les cultures céréalières mondiales étaient toujours en bonne voie pour atteindre un record annuel en 2020, malgré la réduction de ses prévisions pour le troisième mois consécutif.

Avec Reuters

gestioninclusive@gmail.com