La France

Le procès de Sarkozy pour financement de campagne présumé illégal reporté à mai

MADRID, 17 ANS (EUROPA PRESS)

Le procès contre l’ancien président français Nicolas Sarkozy pour le prétendu financement illégal de sa campagne de réélection en 2012 qui devait avoir lieu à partir de cette semaine a été reporté à mai, deux semaines après le début de sa peine pour corruption et trafic d’influence.

L’affaire dite «Bygmalion», de l’agence de communication qui serait impliquée, examine la prétendue falsification de factures afin que la campagne de Sarkozy soit officiellement maintenue en dessous de la limite de 22,5 millions d’euros fixée par la réglementation française.

Plus d’une douzaine de personnes sont assises sur le banc, même si à première vue, elles ne sont pas toutes venues. Sarkozy lui-même, qui risque un an de prison et une amende de 3 750 euros s’il est reconnu coupable, a été absent, selon la télévision publique.

Enfin, la maladie d’un des avocats de Jérôme Lavrilleux, un autre des personnes impliquées qui était à l’époque directeur adjoint de la campagne présidentielle de Sarkozy, a conduit au report de l’audience au 20 mai.

Sarkozy a plusieurs fronts judiciaires ouverts, dont le premier a clôturé un premier chapitre début février et s’est terminé par une peine de trois ans de prison – dont deux avec sursis – pour le prétendu trafic de faveurs avec un juge à changer d’accès aux informations confidentielles.