La France

Le parquet français demande la détention préventive d’une jeune femme détenue dans le cadre d’une opération antiterroriste

MADRID, 8 avr. (EUROPA PRESS) –

Le parquet antiterroriste français a demandé ce jeudi la mise en détention préventive d’une jeune femme de 18 ans arrêtée avec quatre autres femmes le week-end dernier lors d’une opération menée à Béziers, dans le sud du pays.

Le parquet a fait savoir que le détenu avait été transféré à Paris et avait comparu devant les juges d’instruction sous l’inculpation d ‘ »association criminelle terroriste » et de « possession de substances ou produits ou éléments incendiaires ou explosifs destinés à former un engin incendiaire ou explosif ».

Les forces de l’ordre ont agi ce week-end à la demande du parquet antiterroriste et après qu’une éventuelle attaque dans la ville de Montpellier ait été soupçonnée, selon ‘Le Figaro’ contre un temple chrétien.

Après plusieurs jours de garde à vue et une descente à son domicile, plusieurs objets pouvant être utilisés pour fabriquer des explosifs ont été découverts dans sa chambre, un carnet avec des instructions pour les réaliser ainsi que des photographies de la décapitation du professeur Samuel Paty et des djihadistes armés, selon «Le Monde».

Avec la jeune femme, sa mère et ses trois sœurs ont été arrêtées, dont une mineure, mais mercredi, elles ont été relâchées lorsqu’elles n’ont découvert aucun élément de radicalisation à son encontre.

gestioninclusive@gmail.com