La nouvelle ambassadrice du Maroc en France, Samira Sitail, a présenté ses lettres de créance au président français Emmanuel Macron, symbole d'un dégel devenu également palpable cette semaine avec la visite à Rabat du ministre français des Affaires étrangères, Stéphane Séjourné.

Le roi Mohamed VI avait proposé le 30 novembre Sitail comme nouvelle ambassadrice à Paris, mais ce n'est que maintenant que sa nomination a été officialisée après avoir accompli toutes les démarches diplomatiques. La presse officielle marocaine a également diffusé une image de l'ambassadeur aux côtés de Macron.

Séjourné a défendu devant son homologue marocain, Nasser Burita, la nécessité d'ouvrir une nouvelle étape et a proposé « d'avancer » sur des dossiers comme le conflit du Sahara occidental, un dossier que le ministre français a lui-même reconnu comme « existentiel ».  » Il a également plaidé pour une coopération accrue.

Le ministère français des Affaires étrangères a toutefois précisé qu'aucune lecture complémentaire ne pouvait être tirée du voyage quant au positionnement de Paris par rapport à l'ancienne colonie espagnole. « La position reste la même », a précisé jeudi un porte-parole de son département.

Cette position implique d'apporter un soutien « clair » et « constant » au plan d'autonomie présenté par Mohamed VI en 2007, qui maintient la France à un pas de l'Espagne, qui considère cette initiative comme la base la plus crédible à laquelle s'accrocher pour résoudre le problème. conflit.

A lire également