Suivez en direct les dernières nouvelles sur la guerre en Ukraine

MADRID, 19 janvier (EUROPA PRESS) –

Le ministère russe des Affaires étrangères a convoqué ce vendredi l’ambassadeur de France à Moscou, Pierre Lévy, pour protester contre ce que les autorités russes considèrent comme une plus grande implication du gouvernement français dans la guerre en Ukraine, déclenchée en février 2022 après l’invasion. … Russe.

Cette protestation de Moscou intervient après que le ministère de la Défense a annoncé cette semaine avoir détruit des installations dans la ville ukrainienne de Kharkiv destinées à l’entraînement de mercenaires, parmi lesquelles se trouvaient un grand nombre de ressortissants français.

Les autorités françaises, de leur côté, ont déjà nié jeudi de telles accusations et affirmé que Paris ne dispose de mercenaires déployés « ni en Ukraine, ni ailleurs, contrairement à d’autres pays ». « Il s’agit d’une nouvelle et grossière manipulation russe », a rejeté la diplomatie française.

Or, les autorités russes ont fait part à Lévy de leur rejet catégorique de cette prétendue présence de mercenaires français sur le territoire ukrainien combattant aux côtés de Kiev, et ont indiqué à l’ambassadeur de France que la mort de ses compatriotes « pèse sur la conscience de Paris ».  » dit-il. une déclaration de la diplomatie russe.

Ainsi, le ministère russe des Affaires étrangères a averti que l’Occident, y compris la France, dirigeait le conflit en Ukraine vers une guerre par procuration et augmentait ses livraisons d’armes à Kiev, contredisant les déclarations sur l’importance de la paix.

« Nous espérons que le grand public français recevra enfin des informations véridiques sur l’ampleur réelle de l’implication de la France dans le conflit et prendra conscience de sa responsabilité dans la mort et les souffrances d’un nombre croissant de personnes, qu’elle doit partager avec ses autorités. » conclut la diplomatie.

Le ministère russe de la Défense a affirmé mercredi avoir « détruit » un centre de recrutement de mercenaires étrangers situé dans la ville de Kharkiv, dans le nord-est de l’Ukraine, réussissant à tuer plus de 60 d’entre eux, en grande partie de nationalité française.

A lire également