La France

Le gouvernement de Cuba dénonce une « attaque terroriste » contre son ambassade en France

MADRID, 27 juil. (EUROPA PRESS) –

Le ministre cubain des Affaires étrangères Bruno Rodríguez a dénoncé ce lundi une prétendue « attaque terroriste » avec des « cocktails Molotov » contre l’ambassade de Cuba en France.

Rodríguez a signalé l’attaque présumée par le biais d’un message publié sur son profil Twitter, dans lequel il a blâmé le gouvernement des États-Unis pour « ses campagnes continues » contre Cuba.

Concrètement, le chef de la diplomatie cubaine a estimé que ces actions de Washington « encouragent » des comportements tels que l’attentat signalé à l’ambassade de Cuba à Paris, dont le gouvernement Díaz-Canel n’a pas fourni plus de détails pour le moment.

Ainsi, le ministre des Affaires étrangères a condamné les « appels à la violence, en toute impunité » par les États-Unis, comme le souligne la publication.

L’Assemblée nationale cubaine a également fait référence à la prétendue « attaque terroriste » avec un message sur le même réseau social, dans lequel elle a « fortement » condamné les événements dénoncés par Rodríguez.

Des citoyens cubains sont descendus dans la rue ce mois-ci pour exprimer leur mécontentement face à la pénurie de produits de base, tels que la nourriture et les médicaments, et des membres de la communauté internationale et des ONG, entre autres, ont dénoncé une répression sévère contre les manifestants.

Le gouvernement cubain a estimé avoir vu « les pires scènes » de répression et de violences policières en Europe ou dans les pays d’Amérique latine et a nié une « flambée sociale ».

A cet égard, les Etats-Unis, que Cuba accuse de « manipuler des informations » sur les mobilisations et la situation dans le pays, ont prononcé des sanctions contre le ministre cubain de la Défense, Álvaro López Miera, et la Brigade nationale spéciale du ministère de l’Intérieur pour la « répression » des manifestations « pacifiques et pro-démocratiques » qui ont débuté sur l’île le 11 juillet.