Première modification: Dernière modification:

Le pain baguette est le type de pain préféré par 85% des Français. C'est une tradition à ne pas manquer à table. Cependant, avec le confinement, les gens ont dû changer leurs coutumes pour éviter d'aller à la boulangerie tous les jours.

En France, les boulangeries ne peuvent ouvrir que six jours par semaine pour donner aux travailleurs un jour de congé. Mais depuis que l'internement est entré en vigueur le 16 mars, le gouvernement a autorisé son ouverture sept jours par semaine.

Contrairement à ce que l'on pourrait croire, cette mesure n'a pas profité aux revenus des boulangeries. C’est ce qui est arrivé à Mahmoud M’seddi, qui a remporté le prix de la meilleure baguette de la capitale française en 2018. Cela lui a non seulement permis de se faire connaître mais aussi de lui donner l'opportunité d'alimenter l'Elysée pendant un an. Mais le confinement a frappé son activité, avec une baisse de 30 à 40% des ventes et la fermeture temporaire de l'un de ses quatre magasins.

Pour rester à flot, M’seddi a déjà demandé un prêt bancaire.

Pain fait maison

Le pain est un produit phare de la cuisine française. En fait, des études révèlent qu'il s'agit de l'un des premiers aliments solides que les jeunes enfants essaient. Dans le monde entier, la baguette est synonyme de France.

Juste avant le début de la quarantaine, les gens ont acheté des baguettes en vrac. C'est à ce moment précis que les étagères de pâtes et de papier toilette des supermarchés ont été vidées. Ces images ont circulé sur les réseaux sociaux et ont été présentées dans de nombreux pays au fur et à mesure de l'entrée en vigueur des quarantaines. C'est "la phase stock", explique Gilles Maréchal à France24

Maréchal fait partie d'un groupe de chercheurs français qui se sont intéressés aux formes de consommation pendant l'internement en France. Une étude similaire est également en cours dans plusieurs pays, dont l'Italie, les États-Unis et le Brésil.

Les données sont collectées via un formulaire en ligne que les gens, à travers le pays, remplissent volontairement. C'est ainsi qu'ils ont réalisé que, pour éviter d'aller à la boulangerie, les gens choisissaient de faire du pain à la maison. Depuis, des photos de créations maison sont apparues sur les réseaux sociaux, dont la baguette.

Selon Maréchal, l'internement a permis aux familles de se retrouver, de partager à la même table. Quant au pain, il est devenu un objet d'union entre voisins et amis.

L'étude se poursuivra même après la fin de la quarantaine, le 11 mai. Ils aspirent également à pouvoir traverser les données collectées à travers le monde.