La France

L’acteur français Gérard Depardieu, accusé de « viol » et « d’agression sexuelle »

Aussi célèbre que controversé, l’acteur français Gérard Depardieu a été mis en examen en décembre pour viols et agressions sexuelles, après qu’une comédienne ait porté plainte contre l’interprète en 2018. Malgré le fait que l’enquête ait été close par le parquet de Paris, la plaignante réussie qui a été rouverte par un juge d’instruction en 2020.

L’acteur français de renommée mondiale Gérard Depardieu a été inculpé de « viol » et « d’agression sexuelle » le 16 décembre, selon des sources judiciaires ce mardi, après qu’une comédienne ait porté plainte contre l’artiste à l’été 2018.

La plaignante a accusé Depardieu de l’avoir violée deux fois en août 2018, toutes deux au domicile parisien de l’acteur. En principe, la plainte a été déposée à Aix-en-Provence, ville du sud de la France, mais elle a fini par être reprise par le parquet de Paris après que la collectivité s’est déclarée «incompétente».

Plus tard, le 4 juin 2019, le ministère public français a clos l’enquête préliminaire de neuf mois, alléguant que «les nombreuses enquêtes menées» n’avaient pas permis de «caractériser les crimes dénoncés dans tous leurs éléments constitutifs».

Malgré la décision de l’accusation, la plaignante, une jeune actrice et danseuse, a réussi à faire confier l’affaire à un juge d’instruction en 2020.

Lors d’un interrogatoire tenu le 16 décembre, le magistrat a estimé qu’il y avait des « indices sérieux ou corroborants » que l’acteur aurait pu commettre les actes dénoncés, pour lesquels il l’a accusé de « viol » et « d’agression sexuelle ».

Des accusations que l’acteur «conteste»

Depardieu, 72 ans, connaissait le père de la fille et était en contact avec elle pour lui donner des conseils sur son parcours. La jeune fille a déclaré avoir été maltraitée en marge d’une répétition informelle d’une pièce de théâtre, note le journal «Le Parisien». De son côté, l’acteur conteste «absolument» les charges retenues contre lui et assure que les relations avec l’actrice ont toujours été consensuelles.

L’avocat de l’acteur, Hervé Témime, avec qui l’agence AFP a contacté, « a regretté que l’information ait été rendue publique » et a soutenu que Depardieu, qui est libre sans contrôle judiciaire, nie catégoriquement avoir commis une quelconque infraction ou avoir eu « le moindre comportement criminel » .

Sur l’autre front, l’avocate de la plaignante, Me Élodie Tuaillon-Hibon, a demandé que «l’intimité et l’intimité de son client soient préservées».

Connu du grand public pour ses rôles dans des films comme «Cyrano de Bergerac» (1990) ou pour la saga «Astérix et Obélix», Gérard Depardieu n’est pas la seule référence du cinéma français pris dans la vague de #MeToo. Les nombreuses allégations de viols et d’agressions sexuelles contre le producteur américain Harvey Weinstein, découvertes à l’automne 2017, ont ensuite entraîné les réalisateurs Christophe Ruggia et Luc Besson, ainsi que le président du National Film Center, Dominique Boutonnat, tous accusés d’agression sexuelle et de viol.

Avec l’AFP et les médias locaux

gestioninclusive@gmail.com