Sport

La Pologne refuse de jouer les éliminatoires de la Coupe du monde

Depuis que la Russie a commencé sa guerre contre l’Ukraine, le monde sportif a réagi pour condamner ces événements et chaque fédération a migré ses compétitions. L’équipe polonaise s’oppose à jouer sa série de barrages pour Qatar 2022, une mesure similaire adoptée par les équipes de basket-ball de l’Euroligue. Pendant ce temps, Manchester United prend le chemin de Schalke 04 et va lâcher son sponsor, la compagnie aérienne Aeroflot.

La guerre déclenchée entre la Russie et l’Ukraine a attiré l’attention du monde ces derniers jours et a suscité des réactions d’entités de différents domaines qui condamnent la position russe et font preuve de solidarité avec le peuple ukrainien. Et dans cette lignée, le sport ne fait pas exception.

Malgré l’annonce de l’UEFA vendredi dernier, qui rendait obligatoire pour l’équipe nationale russe de jouer la phase éliminatoire de Qatar 2022 dans un cadre neutre, la Fédération polonaise de football (PZPN) a rejeté la possibilité d’affronter la Russie dans n’importe quel scénario et a exhorté la Suède et la République tchèque Republic – les autres membres du groupe – à se joindre.

Dans une déclaration sur Twitter, Cezary Kulesza – le président du PZPN – a déclaré que son équipe nationale « n’a pas l’intention de jouer » le match nul contre la Russie à cause de la guerre en Ukraine.

« C’est la seule décision correcte. Nous sommes en pourparlers avec les fédérations suédoise et tchèque pour présenter une position commune à la FIFA », a-t-il ajouté.

Le message du président a été partagé par Robert Lewandowski, capitaine et figure de l’équipe polonaise, qui a plié et soutenu l’idée adoptée par les autorités. « C’est la bonne décision », a-t-il déclaré.


« Je ne peux pas imaginer jouer un match avec l’équipe nationale russe dans une situation où l’agression armée en Ukraine se poursuit. Les footballeurs et supporters russes ne sont pas responsables, mais nous ne pouvons pas prétendre qu’il ne se passe rien », a-t-il résumé sur son compte Twitter.

Le gardien polonais de la Juventus, Wojciech Szczęsny, a été plus direct dans une publication sur Instagram, affirmant qu’il refusait « de jouer contre des joueurs qui choisissent de représenter les valeurs et les principes de la Russie ». « Je refuse de représenter la Pologne sur le terrain et d’écouter l’hymne russe », a-t-il ajouté.

Quelques minutes plus tard, la Fédération suédoise – rivale potentielle de la Russie dans le séries éliminatoires– a rejoint la Pologne et a déclaré que l’équipe nationale ne jouera pas non plus, peu importe où elle se déroulera.

Karl-Erik Nilsson, président de l’association, a qualifié l’invasion de l’Ukraine d' »illégale et profondément injuste ». « Nous exhortons la FIFA à décider que les matchs éliminatoires de mars auxquels la Russie participe sont annulés », a-t-il conclu.

La série des éliminatoires de l’UEFA débutera le 24 mars et se terminera le 29 du même mois en vue de définir les trois places restantes pour la Coupe du monde de cette année.

Les tournois quittent la Russie

Après l’annonce par l’UEFA du changement de lieu de la finale de la Ligue des champions, qui a échangé Saint-Pétersbourg contre Paris, et la perte de l’emplacement du Spartak Moscou pour la Ligue Europa, ce sont plusieurs disciplines qui ont adopté la même mesure et ont migré leurs compétitions ou suspendu des matchs impliquant équipes russes. La Formule 1 a également annulé le Grand Prix de Russie en septembre.

L’Euroligue, la plus haute compétition continentale de basket-ball, a décidé que tous les matches qui allaient se jouer sur le sol russe seraient déplacés vers des sites neutres après avoir « fortement condamné » les événements survenus ces dernières heures.

Pour l’instant, les matches de ce week-end contre le CSKA Moscou, le Zenit Saint-Pétersbourg et l’UNICS Kazan ont été suspendus, mais les matches à l’extérieur sont toujours programmés.


La décision occupera également les clubs du Championnat d’Europe, même si elle ne concerne que le Lokomotiv Kuban Krasnodar. L’objectif, comme l’explique l’Euroligue, est de « protéger l’intégrité des compétitions et l’intégrité des joueurs, des entraîneurs et des supporters sans prendre le moindre risque ».

De son côté, le joueur de tennis russe Andrey Rublev (7e au classement ATP) a adressé un message de soutien à l’Ukraine après sa victoire en demi-finale du Tournoi de Dubaï. « Non à la guerre, s’il vous plaît », a-t-il écrit sur un marqueur de caméra, une procédure traditionnelle après un match de tennis.

De plus, le Moscow Challenger de la semaine prochaine a été suspendu par l’ATP pour préserver « la sécurité des joueurs ». Le match entre l’Ukraine et la Barbade pour la Coupe Davis a été déplacé en Turquie.

De son côté, après que le Comité International Olympique ait exhorté les associations sportives à annuler leurs événements en Russie et en Biélorussie, la Fédération Internationale de Natation (FINA) a annoncé l’annulation de la Ligue mondiale de water-polo, les Séries mondiales de natation artistique et de plongeon prévues en Russie en les mois de mars et avril.

Alors que la Fédération internationale des échecs (FIDE) a annoncé sa décision de changer le lieu de la 44e Olympiade d’échecs, qui avait été désignée à Moscou entre le 26 juillet et le 8 août.

Manchester United annule son contrat avec son sponsor

Les « diables rouges » ont suivi les traces de l’allemand Schalke 04, qui a abandonné jeudi dernier son parrainage avec le géant gazier russe Gazprom, et mettra fin à sa publicité avec les compagnies aériennes Aeroflot en réponse à l’invasion de l’Ukraine.

La compagnie aérienne gère officiellement les transferts européens de United depuis 2013, mais cette semaine, elle en a utilisé une autre pour se rendre à Madrid pour le match de la Ligue des champions contre l’Atletico. Cette mesure intervient après que le gouvernement britannique a fermé l’espace aérien aux avions russes, dont Aeroflot.

« En raison des événements en Ukraine, nous avons mis fin à notre parrainage avec Aeroflot. Nous comprenons les inquiétudes des fans du monde entier et adressons nos meilleurs vœux à ceux qui sont touchés par cette situation », a déclaré Manchester United dans un communiqué.

avec EFE