Première modification:

Les pompiers ont réussi à contenir les flammes d'un incendie dans la cathédrale de San Pedro et San Pablo de Nantes ce 18 juillet. La police judiciaire enquête sur l'origine de l'incendie et dénonce une éventuelle affaire pénale après avoir identifié trois points de tir différents.

Des rangées de fumée montaient toujours de la cathédrale Saint-Pierre et Saint-Paul de la ville de Nantes (ouest de la France) après qu'une centaine de pompiers ont réussi à contenir les flammes d'un incendie qui a fait exploser les fenêtres et consommé l'organe de la structure. Gothique du XVe siècle.

Le procureur Pierre Sennes a déclaré que trois incendies avaient eu lieu dans le bâtiment et a indiqué que les autorités traitaient l'événement comme un acte criminel après que les pompiers aient trouvé trois foyers différents.

Les trois foyers ont été trouvés l'un au niveau du plan d'étage du grand orgue et les deux autres sur le côté et le côté de la nef. Sennes a expliqué que ces trois points différents "nous conduisent à privilégier l'hypothèse criminelle, elle n'est pas le fruit du hasard".

Le procureur a également indiqué que l'enquête avait été ouverte à la police judiciaire et qu'avec cela et avec les pompiers, il prévoyait de pénétrer dans la cathédrale pour vérifier les dégâts et les circonstances de l'incendie.

Le ministre de l'Intérieur Jean Castex a annoncé qu'il se rendra à Nantes dans l'après-midi et sera également assisté par le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin et la ministre de la Culture Roselyne Bachelot.

L'incendie n'aurait pas été aussi grave que celui qui s'est produit à Notre-Dame de Paris

Les pompiers ont reçu l'alerte à 7h45 et après des heures de travail intense, vers 10h00, le corps de secours a annoncé que l'incendie était "contenu".

Le chef des pompiers, Laurent Ferlay, a déclaré aux journalistes que 104 pompiers restent toujours sur place pour s'assurer que les flammes sont entièrement sous contrôle.

Un incendie s'est déclaré samedi 18 juillet à la cathédrale de Nantes.
Un incendie s'est déclaré samedi 18 juillet à la cathédrale de Nantes. © Reuters

"Les dégâts sont concentrés dans le grand organe, qui semble être complètement détruit. La plate-forme sur laquelle il se trouve est très instable et menace de s'effondrer", a déclaré Ferlay, qui a également assuré que les dégâts n'avaient pas été aussi importants que prévu. . "Nous ne sommes pas sur une scène de Notre Dame de Paris. Le plafond n'a pas été touché", a déclaré Ferlay.

L'incendie est survenu un peu plus d'un an après un incendie majeur dans la cathédrale Notre-Dame de Paris, qui a détruit le toit et la flèche principale du temple catholique emblématique de la capitale française.

Un incendie plus grave a attaqué la cathédrale de Nantes

Cependant, ce n'est pas la première fois que le temple fait face à des flammes. En 1944 et pendant la Seconde Guerre mondiale, la cathédrale de Nantes est partiellement détruite par les bombardements.

Des années plus tard, en 1972, un incendie a complètement dévasté sa toiture, qui a été reconstruite 13 ans plus tard avec une structure en béton qui a remplacé celle d'origine, en bois.

"L'incendie de 1972 est dans nos esprits, mais à ce stade, il n'est pas comparable", a déclaré la maire de Nantes Johanna Rolland aux journalistes pour rassurer les citoyens.

Avec Reuters et AFP