La France

La France transfère son personnel à Kaboul vers l’aéroport mais gardera ses fonctions diplomatiques opérationnelles

Suivez en direct les dernières actualités sur l’Afghanistan

Le ministre français des Affaires étrangères, Jean-Yves Le Drian, a annoncé ce dimanche le transfert de son personnel diplomatique à Kaboul vers l’aéroport de la capitale afghane avant l’arrivée des talibans dans la ville, bien qu’ils aient assuré que les fonctions diplomatiques continueront à être opérationnel.

« Face à la dégradation extrêmement rapide de la situation sécuritaire en Afghanistan, les autorités françaises ont décidé de déplacer leur ambassade à l’aéroport de Kaboul, qui reste donc opérationnel et actif pour procéder notamment à l’évacuation de tous nos compatriotes qui seraient encore en le pays », a-t-il déclaré dans un communiqué.

Le ministre a assuré que son pays entendait continuer à faire « tout son possible » pour protéger les personnalités de la société civile afghane, ainsi que « les défenseurs des droits humains, les artistes et les journalistes qui sont particulièrement menacés par leur engagement ».

A cet effet, et suivant les instructions du président de la République, Emmanuel Macron, le ministère de la Défense va déployer des renforts militaires et des moyens aériens aux Emirats Arabes Unis dans les prochaines heures, afin que les premières évacuations vers Abou Dhabi puissent commencer.

Auparavant, le ministre allemand des Affaires étrangères, Heiko Maas, avait annoncé ce dimanche la fermeture de l’ambassade du pays à Kaboul et le transfert immédiat de tout le personnel vers le secteur militaire de l’aéroport de la capitale afghane avant l’arrivée des talibans, qui en ce moment ils négocient avec le gouvernement la reddition pacifique de la capitale.

« Compte tenu de la détérioration drastique de la situation sécuritaire, nous exhortons les citoyens allemands à quitter le pays immédiatement », a fait savoir son portefeuille dans une nouvelle alerte aux voyages confirmée par Maas sur son compte Twitter.

Le ministre a ajouté qu’une cellule de crise du gouvernement allemand se réunira cet après-midi pour discuter « du début de mesures immédiates pour l’évacuation du personnel allemand et des autres personnes à risque en Afghanistan ».