La France

Le Tour et ses autres protagonistes

Dimanche dernier s’est conclu le Tour de France, une édition qui a couronné le Danois Jonas Vingaard (Jumbo-Visma) devant le vainqueur de 2020 et 2021, le Slovène Tadej Pogacar (UAE). Mais à part ces deux protagonistes, qui se sont livrés un beau duel pour le maillot jaune, la course en a laissé d’autres que nous passons en revue.

1. Wout van Aert. Il n’a pas gagné, il n’a même pas terminé dans le « Top 20 » au général, mais le pilote belge Jumbo-Visma a recueilli presque plus d’éloges que Vigegaard lui-même. Il a remporté trois étapes, plus que quiconque, a enfilé le maillot vert, a porté du jaune pendant quatre jours, a aidé son leader sur tous les terrains et a toujours été un protagoniste quel que soit le terrain.

2. Tom Pidcock. Le cycliste britannique était un autre des protagonistes du Tour. Médaille olympique à Tokyo en VTT et médaille d’or mondiale cette année au Championnat du monde de cyclo-cross, il était le plus jeune vainqueur d’une étape (22 ans) et il l’a aussi fait dans un cadre incomparable comme l’Alpe d’Huez.

3.Simon Clarke. De l’autre côté, celle du cycliste australien d’Israël-Premier Tech, qui était le plus âgé, à 36 ans, à avoir remporté une étape de la « Grande Boucle », la première de son record.

4. Belgique. Le cyclisme belge a joué un rôle de premier plan dans cette édition de la « Grande Boucle » et a été celui qui a remporté le plus d’étapes, un total de six, grâce aux précités Wout van Aert (3), Jasper Philipsen (2) et Yves Lampaert. Le Danemark en a remporté quatre grâce à Jonas Vigegaard (2), Mads Pedersen et Magnus Court.

5. Espagne. Le cyclisme espagnol, en revanche, a laissé la manche française vide pour la quatrième édition consécutive. Sa dernière victoire remonte à 2018 grâce à Omar Fraile. Au général, le meilleur a été le vétéran Luis León Sánchez (Astana), quatorzième après plus de 49 minutes.

6. INEOS-Grenadiers. Malgré la sensation de domination donnée par le puissant Jumbo-Visma, qui a ajouté six victoires, l’équipe britannique a été la meilleure au classement général des 22 participants. Geraint Thomas a complété le podium sur les Champs-Élysées et deux autres coureurs ont percé le top 20 : Adam Yates, 10e, et Tom Pidcock, 17e.

7. Dix équipes ont ajouté une victoire. Jumbo-Visma, UAE, Quick-Step Alpha Vinyl, Alpecin-Deceuninck, Israel-Premier Team, AG2R, INEOS-Grenadiers, BikeExchange-Jayco, Trek-Segafredo et EF Education-EasyPost ont applaudi leurs sponsors respectifs.

8. Pogacar et Van Aert. Le cycliste slovène, vainqueur de deux journées, et le Belge ont été les seuls à rééditer la victoire d’étape par rapport à l’édition 2021 du Tour de France.

9. La jeunesse continue de régner. Autrefois on disait que le Tour de France devait se gagner avec plus de maturité. En fait, Miguel Indurain l’a fait pour la première fois à l’âge de 27 ans en 1992. Cependant, depuis que Geraint Thomas l’a remporté en 2018 à l’âge de 32 ans, c’est l’apanage des ’20 ans’ grâce à Egan Bernal. , Tadej Pogacar et Jonas Vingaard , le « plus vieux » de ce trio à y parvenir avec 25 ans.

10.Coronavirus. Le virus a été le triste protagoniste de cette édition 2022 du Tour, ce qui montre bien qu’il faut rester vigilant. Une vingtaine de cas ont provoqué des abandons, dont ceux d’Enric Mas, Guillaume Martin ou Chris Froome.