La France

La France retient les Afghans évacués en raison des liens avec les talibans

Les autorités françaises ont placé sous surveillance cinq ressortissants afghans rapatriés de Kaboul, selon le ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin, qui a confirmé que l’un d’entre eux est en garde à vue en raison de ses liens avec les talibans.

Darmanin a expliqué que plus d’un millier de citoyens afghans et une centaine de Français ont été évacués de Kaboul vers Abu Dhabi et, de là, vers Paris. En raison de la « confusion » de ce processus, qui a été précipitée après la prise de la capitale afghane par l’insurrection le 15 août, tous les locaux n’ont pu être examinés avant l’embarquement.

Ainsi, une analyse a été menée hors d’Afghanistan et qui, selon Darmanin, a permis de confirmer que l’un des évacués avait des liens « clairs » avec les talibans. Cependant, il a également tenu à souligner dans une interview à franceinfo que cette même personne « a beaucoup aidé l’armée française, les Français et les collègues journalistes ».

Le ministre a affirmé que cet homme était donc déjà sous surveillance en territoire gaulois, comme quatre personnes autour de lui, et a démenti avoir évité cette surveillance, malgré le fait que pendant « quelques minutes » il a quitté la zone où théoriquement il doit rester.

Le président français, Emmanuel Macron, a défendu dans son premier message après la conquête de Kaboul par les talibans que l’Europe ne pourrait pas supporter le poids d’une nouvelle crise migratoire, même si pour l’instant les efforts se concentrent davantage à court terme, sur l’achèvement d’un processus de évacuation qui avance contre la montre à l’échéance fixée au 31 août, date du retrait définitif des États-Unis.

Darmanin a assuré que pour l’instant il n’est pas possible de parler de « flux de migrants » vers la France, puisqu’il s’agit seulement de « protéger » à la fois des compatriotes et des collaborateurs locaux ou des personnes dont la vie est en danger imminent sous le régime radical. « Devrions-nous laisser ces Afghans à l’aéroport de Kaboul pour qu’ils soient tués par les talibans ?