Première modification:

Le Premier ministre français Jean Castex a assuré que le pays tente d'éviter un blocus national mais n'exclut pas les confinements locaux. Pendant ce temps, l'Inde dépasse les sept millions d'infections à la veille des célébrations religieuses et la Nouvelle-Zélande conclut un accord pour acquérir 1,5 million de vaccins possibles contre Covid-19.

Face à une croissance accélérée des nouveaux cas de coronavirus, le gouvernement français n'exclut pas la possibilité d'imposer des confinements locaux tout en prétendant éviter une nouvelle quarantaine nationale.

Selon le décompte indépendant de l'Université Johns Hopkins, il y a eu 37 481 821 infections par le nouveau coronavirus dans le monde et 1 076 818 personnes ont perdu la vie des suites de la maladie, tandis qu'environ 26 087 000 se sont rétablies.

Voici les principales nouvelles sur la pandémie de coronavirus ce 12 octobre:

  • La France n'exclut pas les confinements locaux en raison de l'augmentation des cas

Le Premier ministre français Jean Castex a assuré que le pays n'exclut pas la possibilité d'appliquer des blocus locaux pour arrêter la deuxième vague de Covid-19. "La reconfiguration générale doit être évitée par tous les moyens", a déclaré le Premier ministre, qui a exhorté les citoyens à agir pour contenir la pandémie.

Cependant, dans une interview à la station France Info, Castex a souligné que «rien ne doit être exclu quand on voit la situation dans les hôpitaux». Samedi, le pays a enregistré 26 896 nouvelles infections en seulement 24 heures.

Le chef du gouvernement a également annoncé que le 22 octobre une nouvelle version de l'application StopCovid sera publiée, qui depuis sa présentation au public début juin, n'a enregistré que 2,6 millions de téléchargements.

Sa faible popularité, par rapport aux autres applications mises en œuvre au Royaume-Uni et en Allemagne, qui ont enregistré respectivement 16 et 18 millions de téléchargements, a conduit le gouvernement à travailler sur une nouvelle version qui sera présentée à la fin du mois.

  • L'Inde dépasse sept millions d'infections

Le pays asiatique a dépassé les sept millions d'infections par le nouveau coronavirus et a atteint 108334 décès. Il reste actuellement le deuxième pays le plus touché par la maladie dans le monde en termes de nombre d'infections et le troisième en termes de décès.

La nation, cependant, est dans une baisse du nombre de cas qui se sont produits depuis la fin de septembre et cela s'est produit régulièrement.

Une femme subit un test PCR dans un centre de santé de New Delhi, en Inde, le 7 octobre 2020.
Une femme subit un test PCR dans un centre de santé de New Delhi, en Inde, le 7 octobre 2020. © Adnan Abidi / Reuters.

Dans le dernier rapport, le pays a enregistré 74 383 nouveaux cas, portant le nombre total d'infections à 7 053 806 infections, soit 19% des cas dans le monde. Pendant ce temps, 85,8% des personnes infectées se sont déjà rétablies, le plus grand nombre de guérisons au monde.

À la veille du début des festivités hindoues pour la déesse Durga et Diwali, ainsi que du nouvel an indien, deux célébrations qui attirent généralement les foules, le gouvernement a exhorté les citoyens cette année à éviter de tels espaces pour parvenir à contenir le virus. .

  • La Nouvelle-Zélande achète 1,5 million de vaccins potentiels contre le Covid-19

Le gouvernement du pays océanique a annoncé l'achat de 1,5 million de doses du possible vaccin contre Covid-19 fabriqué par les sociétés pharmaceutiques allemandes Pfizer et BioNTech qui pourraient être livrées au premier trimestre 2021.

Le premier achat servira à vacciner 750 000 personnes puisque chaque individu aurait besoin de deux doses pour acquérir une immunité contre le virus. Le pays n'a pas encore défini quelle population serait la première à recevoir les antidotes.

Une petite bouteille étiquetée avec une étiquette de
Un petit flacon étiqueté avec une étiquette «Vaccin» se tient près d'une seringue médicale devant les mots «Coronavirus COVID-19» figurant sur cette illustration prise le 10 avril 2020. © Dado Ruvic / Reuters

Le New Zealand Executive, qui a reçu une reconnaissance mondiale pour sa réponse efficace à Covid-19, cherche à conclure des accords avec d'autres sociétés pharmaceutiques afin d'obtenir des doses suffisantes pour inoculer sa population totale de près de cinq millions d'habitants.

La Nouvelle-Zélande a accumulé 1 515 infections et 25 décès dus à la maladie depuis le début de la pandémie. Après un récent blocus dans la ville d'Auckland, le pays est pratiquement revenu à la normale sans enregistrer les cas locaux.

Avec EFE