La France

La France et les États-Unis évoquent l’importance de « lutter contre l’épidémie de haine » après la fusillade de Buffalo

Le président de la France, Emmanuel Macron, a eu une conversation téléphonique ce vendredi avec la vice-présidente des États-Unis, Kamala Harris, au cours de laquelle ils ont évoqué, entre autres, l’importance de « lutter contre l’épidémie de haine » après la fusillade mortelle de la ville de Buffalo, dans l’état de New York.

« A la suite de l’horrible fusillade de masse à Buffalo, New York, ils ont discuté de l’importance de lutter contre l’épidémie de haine, de violence et de racisme dans les deux pays et dans le monde », a déclaré la Maison Blanche dans un communiqué.

Harris et Macron ont ainsi fait allusion à la fusillade qui a eu lieu dimanche dernier dans un supermarché de la ville de Buffalo et à la suite de laquelle dix personnes sont mortes. Comme l’ont confirmé des sources policières, l’auteur de l’attaque est arrivé au supermarché « très lourdement armé » et a commencé à diffuser en direct via la plateforme Twitch.

Dans un autre ordre d’idées, les deux dirigeants ont réitéré leur détermination à continuer de soutenir le gouvernement et le peuple ukrainiens dans leur lutte contre l’invasion russe, qui a commencé il y a près de trois mois.


Toujours dans cette ligne, ils ont abordé les « défis alimentaires et sécuritaires » qui affectent la planète entière et qui ont été « exacerbés » par le conflit en Europe de l’Est.

Enfin, la Maison Blanche a souligné que Harris avait félicité Macron pour sa réélection à la tête de l’Élysée après le second tour des élections présidentielles françaises du 24 avril.