La France

La France et les États-Unis escortent 260 collaborateurs de l’UE à l’aéroport de Kaboul

Les forces spéciales françaises, en collaboration avec l’armée américaine, ont escorté ce lundi 260 « collaborateurs » de la délégation de l’Union européenne dans la capitale afghane à l’aéroport de Kaboul, selon l’ambassadeur de France, David Martinon.

« Ils sont accueillis dans la salle d’attente de l’ambassade de France (à l’aéroport) avant l’embarquement, a expliqué Martinon sur Twitter, où il a également posté une vidéo de ces transferts vers des installations restées assiégées depuis la prise de Kaboul par des Taliban le 15 août.

Le gouvernement français estime que depuis le début des travaux d’évacuation, il a déjà réussi à évacuer près d’une centaine de citoyens gaulois, plus de 40 citoyens de pays alliés et près d’un millier d’Afghans qui « ont besoin de protection ». Le tout dans des « conditions extrêmement difficiles », comme l’a reconnu le ministère des Affaires étrangères dans un communiqué.

Le chef de ce département, Jean-Yves Le Drian, et la ministre de la Défense, Florence Parly, se rendront aux Émirats arabes unis pour superviser de première main les transferts et reconnaître le travail des personnels déployés dans ces opérations.