La France

Ils enquêtent sur une possible fuite dans une centrale nucléaire près de Guangzhou, en Chine

PÉKIN, 14 juin (DPA / EP) –

Les autorités chinoises surveillent les données environnementales suite à une éventuelle fuite à la centrale nucléaire de Taishan dans la région de Canton, après que Framatome, la société française copropriétaire de la centrale, ait signalé l’incident.

Le rapport Framatome a amené le gouvernement américain à demander des informations sur ce qui s’est passé, après que la société française a détecté une « menace radiologique imminente », selon le réseau américain CNN.

Selon CNN, Framatome a accusé les autorités chinoises d’augmenter la quantité maximale acceptable de rayonnement pour éviter la fermeture de l’usine.

Sin embargo, las autoridades estadounidenses citadas por CNN considera que no se ha producido una crisis grave y que por el momento solo es necesaria la observación, ya que consideran que no se ha detectado ningún peligro real para los trabajadores de la central o los residentes de la zone. Washington a ouvert une ligne de communication avec les gouvernements chinois et français pour assurer le suivi.

Selon CNN, les autorités nord-américaines ont eu la première nouvelle de la fuite lorsque Framatome a contacté pour demander une collaboration le 8 juin, un événement inhabituel puisque la centrale n’a pas confirmé la fuite pour le moment.

La société qui gère la centrale, China General Nuclear Electric Group (CGN), a indiqué lundi que les relevés environnementaux de la centrale et de ses environs sont « normaux » et qu’ils sont mesurés à intervalles réguliers. Framatome a également publié que le réacteur fonctionnait dans les paramètres conventionnels.

Cependant, la maison-mère de Framatome, EDF, a confirmé une augmentation des niveaux de gaz rares dans la zone du réacteur, ce qui est considéré comme normal. Ces gaz ne sont pas dangereux, selon EDF.

La présence de ces gaz est souvent le signe d’une détérioration des couvercles des réservoirs de combustible du réacteur.

L’usine de Taishan est située à 40 kilomètres de la ville du même nom, dans le sud de la Chine. Les deux réacteurs de la centrale sont en service depuis 2018 et 2019.

gestioninclusive@gmail.com