Sport

Bauke Mollema remporte l’étape 14 seul, Guillaume Martin deuxième au général

Le Néerlandais de l’équipe Trek Segafredo s’est offert la victoire dans l’étape de moyenne montagne à l’entrée des Pyrénées. Il a franchi la ligne d’arrivée à Quillan avec plus d’une minute d’avance sur l’Autrichien Patrick Konrad et le Colombien Sergio Higuita. L’autre vainqueur du jour est le Français Guillaume Martin (Cofidis) qui, intégrant l’échappée, est passé de la neuvième place au général, à la deuxième derrière Tadej Pogacar. Rigoberto Urán est troisième et Richard Carapaz cinquième.

Mercredi dernier, sur l’étape du Mont Ventoux, l’équipe Trek Segafredo a frôlé la victoire, lorsque Bauke Mollema a terminé troisième derrière son coéquipier Kenny Elissonde et le Belge Wout Van Aert. Aujourd’hui, Mollema, 34 ans, a réessayé et réussi. Le Néerlandais, qui avait remporté une étape du Tour en 2017 et la Vuelta España en 2013, a profité de son expérience pour remporter l’étape en solitaire à Quillan. Il est arrivé 1’04 derrière Patrick Konrad (Bora Hansgrohe), qui a dépassé Sergio Higuita (EF Education – Nippo) de quelques centimètres.

Bauke Mollema a su intégrer la bonne échappée qui était la première difficulté de la journée. Tout le peloton savait que le profil de l’étape était favorable à une victoire pour l’aventurier en raison de son profil de moyenne montagne et de ses cinq prix de montagne. Avec 16 des 23 équipes participant au Tour qui n’avaient pas gagné d’étape, les candidats à l’intégration de l’échappée étaient nombreux. La première moitié de l’étape a été marquée par le grand nombre d’attaques de coureurs qui voulaient s’échapper. Jusqu’au sprint intermédiaire de Lavelanet au kilomètre 76,7 remporté par Jonas Rickaert, aucun coureur n’avait réussi à faire la différence.

C’est jusqu’à l’ascension du deuxième sommet de la journée, le Col de la Croix des Morts (deuxième catégorie 6,8 km à 5,7 %), que l’évasion voit enfin le jour. Wout Poels (Bahrain Victorious) et Michael Woods (Israel Start-Up Nation) sont partis à la recherche de points pour le prix de la montagne. Ce qui a permis aux deux coureurs de se rapprocher de Nairo Quintana au classement de la montagne. Le Colombien de l’Arkea Samsic, roi de la montagne jusqu’alors, n’a pas réussi à s’échapper.

Woods et Poels sont dépassés par Mattia Cattaneo (Deceuninck Quick Step) à l’ascension du Col de la Croix des Morts, et juste après le sommet par un groupe de huit poursuivants. Au sein de ce groupe se trouvaient le Français Guillaume Martin (Cofidis) neuvième au général à 9’29, Bauke Mollema, et le Colombien Sergio Higuita. Au pied de l’ascension suivante, la Côte de Galinagues (2,2 km à 9%) quatre autres coureurs étaient en course. Il y avait le Colombien Esteban Chavés (Team BikeExchange) et le champion espagnol Omar Fraile (Astana – Primer Tech). A 60 kilomètres de l’arrivée, ces 14 hommes avaient plus de 3 minutes d’avance sur le peloton.

Woods, nouveau roi de la montagne

Wout Poels a couronné le prix de la montagne devant Michael Woods sur la Côte de Galinagues. Le Canadien de l’Israel Start-Up Nation a pris la tête du classement de la montagne à ce moment. Malgré une chute sans gravité dans la descente suivante, Woods a pu terminer l’étape et revêtir le maillot rouge à pois. Dans ce classement, le Canadien compte 54 points, quatre de plus que Nairo Quintana.

L’attaque décisive de Mollema

Bauke Mollema a décidé d’attaquer seul à 43 kilomètres de la ligne d’arrivée. Rapidement le Hollandais a pris un écart supérieur à la minute sur ses compagnons de fuite. Sur la dernière difficulté du jour, le Col de Saint-Louis (4,7 km à 7,4%), Sergio Higuita a lancé la contre-attaque accompagné de Michael Woods, Mattia Cattaneo et Patrick Konrad (Bora Hansgrohe). Mais les poursuivants n’ont jamais pu atteindre Mollema.

Le grand saut de Guillaume Martin au général

Le coureur qui réalise une excellente opération au classement général est le français Guillaume Martin. S’il a franchi la ligne d’arrivée à 1’28 de Mollema, le grimpeur de Cofidis est arrivé 5’25 devant le groupe de favoris au général. Avant cette étape, Martin était neuvième à 9’29 du maillot jaune et à 4’11 de la deuxième place détenue par Rigoberto Urán. Désormais, le Français est deuxième à 4’04 derrière Pogacar tandis que Rigoberto Urán est troisième à 5’18, Jonas Vingegaard (Jumbo Visma) quatrième à 5’33 et Richard Carapaz cinquième à 5’34. Un ordre qui pourrait encore changer ce dimanche avec la quinzième étape.

Le Tour atteindra son sommet demain avec une étape de haute montagne de 191,3 km entre Céret et Andorre-la-Vieille. Quatre prix de montagne figurent au programme de cette quinzième étape, deux de la première catégorie, Port d’Envalira (10,7 km à 5,9%) et le Col de Beixalis (première catégorie. 6,4 km à 8,5 %). La bataille entre favoris devrait se dérouler à l’ascension de Port d’Envalira. Une hauteur qui culmine à 2 408 mètres, là où l’oxygène se fait rare. Urán et Carapaz, tous deux habitués à la hauteur des Andes, sauront-ils profiter de ce terrain ?

Notre guide avec profils, étapes et itinéraires pour le TDF 2021.
Notre guide avec profils, étapes et itinéraires pour le TDF 2021. ©France24

gestioninclusive@gmail.com