L'extrême droite européenne célèbre la victoire du Groupe National en France

Les échos des élections législatives françaises se sont répercutées dans d'autres pays européens où des formations d'extrême droite ont célébré publiquement la victoire du Groupe national de Marine Le Pen et Jordan Bardella, en attendant ce qui pourrait se passer dimanche prochain au deuxième tour.

Le leader de la Ligue italienne, Matteo Salvini, partenaire de Le Pen au Parlement européen, a salué ce qu'il considère comme un résultat « extraordinaire » et a qualifié de « honteux » le fait que le président français Emmanuel Macron ait appelé à un front commun. contre le Groupe National.

« Il se comporte comme une autre (Ursula) Von der Leyen et essaie par tous les moyens de s'opposer au changement exprimé par des millions de Français, à Paris et à Bruxelles », a-t-il fait allusion, faisant apparemment allusion à la répartition des positions convenue la semaine dernière à l’Union européenne et cela laisse de côté les forces ultraconservatrices.

De son côté, le leader du Parti autrichien de la liberté, Geert Wilders, a également partagé quelques brèves « félicitations » sur les réseaux sociaux, tandis que le Portugais André Ventura, de Chega, a noté que « l'Europe se réveille ». Ventura espère que, « prochainement », le Portugal suivra la même ligne.

Depuis l'Espagne, le leader de Vox, Santiago Abascal, a déclaré que la victoire du Groupe National représente « la victoire de l'espoir, de la liberté et de la sécurité pour les Français ». « Les patriotes européens continuent de croître », a-t-il souligné.

A lire également