La France

Le Parlement européen débattra mercredi du nouveau scandale d’évasion fiscale révélé par les Pandora Papers

La session plénière du Parlement européen a modifié l’ordre du jour de la session qui s’est tenue cette semaine à Strasbourg (France) pour inclure mercredi un débat sur le dernier scandale d’évasion fiscale découvert dans les « Pandora Papers », une enquête menée par un consortium des médias internationaux qui distinguent des leaders mondiaux et des personnalités de divers domaines.

« On ne peut pas continuer scandale après scandale sans adopter des solutions, qui doivent nécessairement être européennes », a écrit l’eurodéputé Ernest Urtasun (En Comú Podem) dans un message posté sur les réseaux sociaux pour annoncer que le groupe des Verts européens que j’allais solliciter un changement d’ordre du jour pour traiter cette question.

Le changement d’agent est toujours en attente d’officialisation en début de séance plénière lundi après-midi, mais les groupes se sont déjà mis d’accord lors de précédents contacts pour tenir un premier débat mercredi à 15h00 sur les révélations publiées depuis dimanche dernier.

La fuite des « Pandora Papers » révèle les activités économiques dans les paradis fiscaux du président russe Vladimir Poutine, par exemple ; le roi Abdallah de Jordanie ; le Premier ministre de la République tchèque, Andrej Babis ; ou le président chypriote, Nicos Anastasiades.

Les ‘Pandora Papers’ font suite à des fuites de documents tels que les Archives FinCen, les ‘Paradise Papers’, les ‘Panama Papers’ et LuxLeaks, mais l’ICIJ assure que cette dernière est la plus grosse fuite, avec 14 sources, près de 12 millions de fichiers et près de 3 téraoctets de données.

Les documents proviennent de 14 sociétés de services financiers de paradis fiscaux tels que les îles Vierges britanniques, Panama, Belize, Chypre, les Émirats arabes unis, Singapour ou la Suisse.