Sport

L’association médicale de Tokyo appelle à l’annulation des Jeux Olympiques

L’association médicale de Tokyo a envoyé une lettre au Premier ministre japonais dans laquelle ils soulignent qu ‘«ils n’ont presque aucune réserve» pour faire face au rebond des cas de Covid-19 moins de trois mois avant les Jeux Olympiques dans la ville. Les experts demandent à convaincre le Comité international olympique d’annuler les joutes.

Lundi 17 mai, le nombre de cas quotidiens de Covid-19 au Japon s’élevait à 3680 nouveaux records, le niveau le plus bas depuis le 26 avril dernier, selon le réseau public «NHK». Mais ce mardi, le ministère de la Santé a rapporté que le nombre de cas graves (ou présentant des symptômes sévères) avait atteint un record de 1 235 infections. Dans ce contexte, une lettre de l’Association médicale de Tokyo au Premier ministre Yoshihide Suga a été rendue publique, lui demandant d’annuler les Jeux olympiques.

Selon l’association, qui représente quelque 6 000 médecins de soins primaires, les hôpitaux de la ville «ont les mains pleines et n’ont presque pas de réserves de capacité» au milieu de la hausse des cas. « Nous demandons vivement aux autorités de convaincre le CIO (Comité International Olympique) que la tenue des Jeux Olympiques est difficile et que leur décision d’annuler les Jeux soit obtenue », indique la lettre adressée au Premier ministre.

État d’urgence à Tokyo près de deux mois avant les Jeux Olympiques

Dans certaines zones de la capitale japonaise, le personnel médical se fait de plus en plus rare pour assister au rebond des cas. Le gouvernement a décrété un troisième état d’urgence à Tokyo et dans d’autres préfectures jusqu’au 31 mai.

La lettre de l’Association souligne qu’avec l’arrivée de l’été, les médecins devront s’occuper des patients souffrant d’épuisement dû à la chaleur et que si les JO de Tokyo 2020 contribuent à une augmentation des décès, «le Japon en portera la responsabilité maximale». Des centaines de milliers de personnes se sont jointes aux voix d’autres experts et associations qui ont signé des pétitions pour l’annulation des Jeux.

Une femme proteste contre les Jeux olympiques de Tokyo au milieu de la pandémie de Covid-19.  18 mai à Tokyo, Japon.
Une femme proteste contre les Jeux olympiques de Tokyo au milieu de la pandémie de Covid-19. 18 mai à Tokyo, Japon. © Issei Kato / Reuters

À cela s’ajoute la critique de la lenteur de la campagne de vaccination. Selon Reuters, seuls 3,5% des 126 millions de personnes vivant au Japon ont été vaccinés. Malgré cela, le Premier ministre Suga insiste sur le fait qu’ils auront des «Olympiens en sécurité».

Plans pour les Jeux olympiques de Tokyo 2020

Les jeux ont été reportés pour la première fois l’année dernière en raison de la pandémie. La nouvelle date de début a été fixée au 23 juillet 2021 et différentes autorités ont souligné que si elles n’étaient pas faites cette année, elles seraient définitivement annulées. Pour cette édition, il a déjà été annoncé que les spectateurs étrangers ne pourront pas voyager et les organisateurs évaluent toujours s’il y aura un public local dans les stades et les arènes.

Dans les premiers jours de mai, une épreuve de test pour 420 athlètes a eu lieu à Tokyo.

Mais dans d’autres parties du monde, l’enthousiasme pour les Jeux ne progresse pas au même rythme. De nombreux camps d’entraînement pour les Jeux olympiques ont été fermés aux États-Unis et certains athlètes ont exprimé des inquiétudes quant à la tenue de l’événement au milieu de la pandémie.

Avec Reuters

gestioninclusive@gmail.com