La France

La France annonce la vente des « auto-tests » du coronavirus en pharmacie à partir du 12 avril

MADRID, 2 avr. (EUROPA PRESS) –

Le ministre français de la Santé, Olivier Véran, a annoncé ce vendredi qu’à partir du 12 avril, les tests de coronavirus peuvent être achetés en pharmacie afin que les citoyens puissent les réaliser eux-mêmes.

L’objectif principal de cette mesure, a expliqué Véran, est que les citoyens des zones où il est plus difficile d’accéder à ces tests par le biais des institutions publiques puissent également les subir.

« Nous allons commencer à les déployer dans le cadre des opérations que nous allons mener dans des environnements spécifiques, où il est plus difficile de passer le test, comme dans les territoires d’outre-mer, par exemple, ou dans des environnements précaires », a-t-il déclaré. dans une interview pour le portail de Brut news.

« Les » autotests « seront un complément utile pour ceux qui souhaitent le faire chez eux », a défendu le ministre français, qui a précisé qu’ils ne peuvent pas être vendus en grande quantité et doivent toujours être accompagnés d’une explication d’un «professionnel de la santé», car son fonctionnement «n’est pas si simple».

Cependant, ces tests de prélèvement nasal, plus accessibles et moins désagréables que les tests nasopharyngiens traditionnels, s’ils sont positifs, doivent être accompagnés d’un test PCR afin d’être comptabilisés par les autorités.

En ce qui concerne la situation épidémiologique, la France continue d’enregistrer un nombre élevé de nouvelles infections. Au cours des dernières 24 heures, 46 677 autres résultats positifs ont été enregistrés, ainsi que 332 décès.

Au total, 96 280 personnes sont décédées depuis le début de la pandémie, tandis que plus de 4,7 millions ont contracté la maladie, dont 28 729 sont toujours hospitalisées, dont 5 254 sont en soins intensifs.