Première modification:

Dane Soren Kragh Andersen (Sunweb) a remporté la victoire en solitaire à Lyon. Le Slovène Luka Mezgec (Mitchelton-Scott) a terminé deuxième à 15 secondes, suivi de Simone Consonni (Cofidis) et du Slovaque Peter Sagan. Ce dernier a été, avec son équipe Bora-Hansgrohe, le grand protagoniste de l'étape dans leur lutte pour le maillot vert. Il n'y a pas eu de changement dans le général. Primoz Roglic et Tadej Pogacar restent en tête de l'étape de montagne de demain.

Le plan Bora-Hansgrohe a failli fonctionner presque parfaitement. Mais Soren Kragh Andersen de Sunweb a réussi à surprendre tout le monde à la fin de l'étape. Le coureur danois a attaqué à trois kilomètres de l'arrivée et a réussi à créer une différence de plus de 10 secondes. Il a résisté au peloton pour remporter la victoire la plus importante de sa carrière.

La première partie de cette quatorzième étape du Tour a été à nouveau animée par le Bora-Hansgrohe. Lors de l'étape précédente, l'équipe allemande prévoyait d'obtenir sa première victoire avec Maximilian Schachmann et Lennard Kämna. Mais les Allemands ont été dépassés par Daniel Martínez. L'autre objectif du Bora-Hansgrohe est le classement par points que son leader, le Slovaque Peter Sagan, cherche à regagner. Chaque étape à plat offre un nouveau chapitre dans cette bataille.

Peter Sagan n'abandonne pas son combat pour le maillot vert

Le classement des sprinters était le suivant ce matin. L'Irlandais Sam Bennett (Deceuninck-Quick Step) portait le maillot vert avec un large avantage sur Peter Sagan (252 points contre 186). Mais le Slovaque n'abandonne pas son rêve de remporter son huitième maillot vert. Il savait qu'aujourd'hui Bennett aurait du mal à suivre les cinq prix de la montagne. Le Slovaque a fait rouler son équipe en tête du lot pour contrôler les fuites et couper Bennett. Une stratégie qui a fonctionné. Bennett a été rapidement espacé à plus de cinq minutes, tandis que le vainqueur australien de deux étapes Caleb Ewan était à plus de 10 minutes.

L'autre partie du plan du Bora était que Sagan remporte l'étape. Ses jambes ne l'ont atteint que pour atteindre la quatrième position mais il a pu accumuler 33 points, contre 10 pour Bennett. L'Irlandais continue de mener ce classement avec 262 points, tandis que Sagan a 219 points.

Avant les Alpes, le leader confortable de Roglic

La journée a été relativement calme pour les grands favoris qui se tournent vers l'étape de demain. Le Slovène Primoz Roglic (Jumbo-Visma) continue de mener avec 44 secondes d'avance sur son compatriote Tadej Pogacar (UAE Team Emirates), et 59 secondes devant le Colombien Egan Bernal (Ineos Grenadiers). Le Français Romain Bardet (AG2R-La Mondiale) n'a pas pris le match d'aujourd'hui à cause de sa chute d'hier. Il a dû abandonner la race victime d'une commotion cérébrale.

Demain le Tour revient dans les Alpes pour une quinzième étape de 174,5 km entre Lyon et le Grand Colombier, et avec trois prix de montagne difficiles. Le premier, l'ascension de la Montée de la Selle de Fromentel avec des pentes qui dépassent 20% (1ère catégorie, 11,1 km à 8,1%). Vient ensuite le Col de la Biche, également de première classe (6,9 km à 8,9%). Mais ces ports ne sont que l'entrée. Le point culminant est l'ascension finale du Grand Colombier, classé «hors catégorie» (17,4 km à 7,1%).

C'est une très longue montée qui semble convenir aux caractéristiques des cyclistes colombiens. Sera-ce l'occasion pour eux de reprendre du temps par rapport aux Slovènes? Ou sera-ce une autre démonstration de la force du duo Roglic-Pogacar? Un détail à prendre en compte: le 9 août dernier, à la même arrivée au Grand Colombier lors du Tour de l'Ain, Primoz Roglic est arrivé premier 18 secondes devant Egan Bernal et 28 secondes devant Nairo Quintana.

Notre guide de TDF 2020.
Notre guide de TDF 2020. © France 24