Vers la conquête de Mars !
Economie / La France

Vers la conquête de Mars !

Jeudi 18 février 2021, restera une date à tout jamais ecnré dans l’histoire ! Après un voyage de sept mois et 300 millions de kilomètres, un rover de la NASA a atterri sur Mars avec succès jeudi soir heure locale Française sur la planète rouge, où il aura pour mission de chercher des signes de vie ancienne.

Avez-vous suivi ce moment historique ? Pensez-vous que Mars a été habité dans le passé ?

Lisez la suite de l’article pour retracer le long périple du rover de la NASA ! Enfin vous découvrirez, pourquoi l’espace est tant convoité par les grandes puissances mondiales avec notamment la Chine qui par l’intermédiaire de son agence spatiale chinoise, vient de réussir une mission de retour d’échantillons de pierres de Lune, et qu’un ambitieux rover lancé en juillet avait atteint une orbite autour de Mars.

Le rover, appelé Persévérance, a dû endurer « sept minutes de terreur » pour arriver à la surface martienne. Ce dicton fait référence au temps qu’il faut pour traverser la fine atmosphère de Mars, ce que l’engin spatial a dû faire de manière autonome en raison du décalage de 11 minutes dans les communications avec la Terre.

Pendant ce temps, le vaisseau spatial a dû ralentir de 12 000 miles par heure à environ 2 miles par heure en utilisant des propulseurs et un parachute. De là, le rover à six roues a été descendu à la surface de Mars à l’aide de câbles. Son point d’atterrissage – le cratère de Jezero – a été choisi par des scientifiques qui pensent que la région était autrefois un delta de rivière inondé.

Bien que le pénible trajet du rover soit terminé, la mission qui l’attend n’est pas une promenade dans le parc. Face à des falaises et des cratères, Persévérance placera des échantillons de sol dans des tubes qui resteront à la surface de Mars jusqu’à ce qu’une mission de collecte puisse les récupérer.

Des caméras et des microphones attachés à Perseverance donneront aux chercheurs la possibilité de voir et d’entendre ce qui se passe sur la planète rouge. La NASA tentera également de faire voler un petit hélicoptère qui a fait un tour sur le rover. Appelé « Ingéniosité », ce serait le premier véhicule fabriqué par l’homme à voler sur une autre planète.

La mission pourrait aider à préparer le terrain pour que les humains puissent se rendre sur la planète rouge. La NASA a l’intention de faire une démonstration technologique pour transformer le dioxyde de carbone de l’atmosphère de Mars en oxygène, dans l’espoir qu’il puisse fournir un support de vie aux humains qui se rendront sur la planète dans le futur.

Persévérance est le neuvième robot de la NASA à se poser sur Mars et le troisième vaisseau spatial à arriver sur la planète ce mois-ci, après ceux des Émirats arabes unis et de la Chine.

Mais revenons à la source de ses envois de sondes et d’orbites, pourquoi explorer Mars ?

Au cours du siècle dernier, tout ce que nous avons appris sur Mars suggère que la planète était autrefois tout à fait capable d’accueillir des écosystèmes et qu’elle pourrait encore être un incubateur de vie microbienne aujourd’hui.

Mars est la quatrième roche à partir du soleil, juste après la Terre. Elle ne fait qu’un peu plus de la moitié de la taille de la Terre, et sa gravité n’est que de 38 % de celle de la Terre. Il lui faut plus de temps que la Terre pour effectuer une orbite complète autour du soleil, mais elle tourne autour de son axe à peu près à la même vitesse. C’est pourquoi une année sur Mars dure 687 jours terrestres, alors qu’un jour sur Mars ne dure que 40 minutes de plus que sur Terre.

Malgré sa petite taille, la surface terrestre de la planète est aussi à peu près équivalente à la surface des continents de la Terre, ce qui signifie que, du moins en théorie, Mars possède la même quantité de biens immobiliers habitables. Malheureusement, la planète est maintenant enveloppée dans une mince atmosphère de dioxyde de carbone et ne peut pas supporter les formes de vie terrestres. Du méthane apparaît aussi périodiquement dans l’atmosphère de ce monde desséché, et le sol contient des composés qui seraient toxiques pour la vie telle que nous la connaissons. Bien que l’eau existe sur Mars, elle est enfermée dans les calottes polaires glacées de la planète et enfouie, peut-être en abondance, sous la surface martienne.

Ainsi c’est pour cela que toute les grandes nations, et les agences spatiales privés s’intéresse à Mars, outre cette volonté de trouver potentiellement la vie possible sur Mars, c’est aussi des enjeux économiques, geo-politiques et de puissance qui rentre en compte…

gestioninclusive@gmail.com