La France

Un contingent d’ouvriers part ce mardi de la ville de Jaén vers les vendanges françaises

Un contingent d’ouvriers andalous partira ce mardi de Jaén en direction des vendanges françaises. Cette sortie s’inscrit dans le plan phasé prévu durant la seconde quinzaine d’août et la première quinzaine de septembre.

Cette année la récolte « est un peu en retard » par rapport à l’an dernier, ce sera donc début septembre que sortira le plus gros contingent.

Le départ, tel que rapporté par UGT FICA, partira à 11h30, des environs d’Ifeja. Des responsables syndicaux seront présents à la sortie de ce contingent afin de les conseiller et de les informer sur les conditions de travail et les droits qui les accompagnent dans leur déplacement.

Concrètement, lorsque les bus partiront, le responsable du Département des migrations de l’UGT FICA, Antonio García, ainsi que le secrétaire du secteur de l’agriculture et de la manipulation des fruits et légumes de l’UGT FICA Andalucía, seront présents, Emilio Terrón, et le secrétaire adjoint général et responsable du Secteur Extérieur et Coordination Sectorielle de l’UGT FICA Jaén, Antonio Marcos.

Le syndicat a activé le numéro de téléphone gratuit 900 382 848 pour tous les travailleurs déplacés afin de résoudre leurs doutes et de les informer de toute situation qui pourrait survenir. La Fédération va déplacer une année de plus une équipe chargée de rendre visite aux saisonniers sur leurs lieux d’affectation. De plus, ils ont également la collaboration des syndicats français pour résoudre les incidents qui peuvent survenir.

Environ 14 500 personnes devraient quitter l’Espagne cette année pour la campagne des récoltes françaises de 2021, un chiffre qui brise la tendance qui avait été enregistrée ces dernières années d’environ 14 000 travailleurs. La légère augmentation du nombre de personnes déplacées est due, selon le syndicat, au fait que cette année il y a eu une augmentation de la production de raisin en France.

L’Andalousie continue d’être la communauté autonome qui contribue le plus aux vendangeurs et vendangeurs de la campagne de France, avec environ 10 900 personnes ; suivie par la Communauté Valencienne avec 1 000, Murcie avec 650, Castilla La Mancha avec 450 et 1 500 répartis entre le reste des communautés.

L’une des nouveautés de cette année est que les personnes qui se déplacent pour travailler aux vendanges françaises doivent fournir l’amorce ou l’attestation d’avoir reçu la dose contre le coronavirus.

De la province de Jaén, environ 4 000 quitteront Jaén, ce qui, avec la province de Grenade, avec un nombre similaire, est à l’origine de ceux qui s’installent en France depuis l’Espagne.

Concernant les salaires, ils varient entre 10,25 et 14,50 euros/heure brut, selon la catégorie professionnelle et le département français où vous travaillez. En moyenne, une personne qui travaille 15 à 20 jours peut gagner entre 1 200 et 1 600 euros.