Première modification:

Soren Kragh Andersen a de nouveau surpris les sprinteurs lors de l'étape 19 du Tour. Le coureur Sunweb est sorti du groupe des 12 coureurs pour s'imposer seul à Champagnole. Deuxième victoire du Danois sur ce Tour. Le Slovène Primoz Roglic est à deux pas du titre de champion du Tour 2020.

Les sprinteurs ont prévu de disputer la victoire de cette dix-neuvième étape du Tour. C'était sans compter Soren Kragh Andersen. Le Sunweb Dane faisait partie d'un groupe de 12 cyclistes dont les sprinteurs Sam Bennett (Deceuninck Quick Step), Peter Sagan (Bora Hansgrohe) et Matteo Trentin (CCC).

Ces trois coureurs recherchaient la victoire d'étape et le maillot vert du classement par points. Mais à 15 kilomètres de l'arrivée, Soren Kragh Andersen a attaqué et personne n'a pu suivre. Il a résisté à un groupe de poursuivants pour terminer 53 secondes devant le Slovène Luka Mezgec (Mitchelton-Scott), comme cela s'est produit à l'étape 14, à Lyon.

Les 100 kilomètres d'aventure à Cavagna

Le Français Rémi Cavagna était chargé d'animer la première partie de l'étape. Il s'est échappé seul à 7 kilomètres du départ de cette étape. Il doit avoir jusqu'à trois minutes de différence avec le peloton.

Une bonne stratégie de la part du Deceuninck-Quick Step auquel appartiennent Cavagna et Sam Bennett, leader du classement par points. L'évasion du Français a forcé les rivaux de Bennett à le poursuivre. L'équipe Bora-Hansgrohe de Peter Sagan a travaillé pour réduire l'écart. Cavagna n'est resté qu'en tête de course pendant plus de 100 kilomètres.

Quand les sprinteurs s'échappent, ils ne gagnent pas

L'aventure solitaire de Cavagna s'est terminée à 35 kilomètres de l'arrivée. Mais le peloton ne voulait pas rester immobile. De nombreuses équipes n'avaient remporté aucune étape de ce Tour et voulaient profiter de ce parcours pour gagner.

C'était une succession d'attaques et de contre-attaques. Jusqu'à ce qu'un groupe de 12 coureurs réussisse à quitter le peloton à 30 kilomètres de l'arrivée et à prendre plus d'une minute sur le groupe principal. Au sein de ce groupe se trouvaient Sam Bennett, Peter Sagan et Matteo Trentin. Mais Soren Kragh Andersen a changé le scénario prévu pour chercher seul sa deuxième victoire d'étape.

Cela permet à Sam Bennett de conserver son maillot vert avec une confortable avance de 55 points sur Peter Sagan. Il n'y a eu aucun changement dans le classement général.

L'heure décisive de demain pour le général

L'avant-dernière étape de demain est la dernière vitesse que Primoz Roglic doit monter pour être sacré champion du Tour 2020. Le contre-la-montre de 36 kilomètres entre Lure et La Planche-des-Belles-Filles devrait définitivement confirmer la supériorité de Roglic sur ce Tour. Le pilote Jumbo-Visma est un spécialiste du chrono et dispose d'une avance de 57 secondes sur son compatriote Tadej Pogacar (UAE Team Emirates), champion national du chrono.

Le mystère est plutôt de savoir si le Colombien Miguel Ángel López conservera sa troisième place sur le podium. López a 1'39 d'avance sur l'Australien Richie Porte (Trek-Segafredo) et 2'01 sur Mikel Landa (Bahreïn-McLaren).

L'autre défi de l'étape de demain est de savoir si Richard Carapaz (Ineos Grenadiers) conservera le maillot de leader de la montagne. 10 points seront mis en jeu dans la montée vers la Planche des Belles Filles, prix montagne de première catégorie (5,9 km à 8,5%). Carapaz n'a que deux points de plus que Pogacar et sept de plus que Roglic.

S'il gardait le maillot rouge à pois jusqu'à Paris, l'Equatorien ferait l'histoire de son pays et deviendrait la légende des grands alpinistes latino-américains. Jusqu'à présent, seuls quatre Colombiens ont réussi à remporter ce classement de montagne du Tour de France: Lucho Herrera (1985 et 1987), Santiago Botero (2000), Mauricio Soler (2007) et Nairo Quintana (2013).