La France

Sept autres personnes arrêtées en France pour leur implication présumée dans la décapitation du professeur

MADRID, 12 janv. (EUROPA PRESS) –

La police française a arrêté mardi sept autres personnes pour leur implication présumée dans le meurtre du professeur Samuel Paty, poignardé et décapité près de Paris pour avoir montré des caricatures de Muhammad en classe.

Les suspects, tous âgés entre 17 et 21 ans, sont désormais en garde à vue, comme l’ont confirmé des sources policières au journal «  Le Figaro  », qui a indiqué avoir été interpellés dans les villes d’Angers, à Lyon, Toulouse et Seine et Marne.

Plusieurs suspects avaient déjà été interpellés, dont plusieurs étudiants du collège Conflans-Sainte-Honorine. Cependant, les personnes arrêtées en décembre, qui auraient été en contact avec le meurtrier présumé, ont été relâchées.

Le meurtre du professeur de 47 ans a choqué la France, où plus de 250 personnes ont été tuées dans des attentats perpétrés par des islamistes extrémistes ces dernières années. Le professeur avait montré une série de caricatures controversées de Muhammad en classe pour discuter de la liberté d’expression. Son meurtrier présumé, un jeune homme de 18 ans d’origine tchétchène, a été tué par la police.

gestioninclusive@gmail.com