Sport

Rafael Nadal rappelle à Novak Djokovic qu’il est le roi de Roland Garros

Rafael Nadal a battu Novak Djokovic mardi en quatre sets en quarts de finale de Roland Garros. Un match intense à la hauteur de la légende des deux hommes.

« Le quatorzième » : après le Real Madrid, Rafael Nadal ? La question se pose désormais alors que l’Espagnol a limogé le n°1 mondial Novak Djokovic, mardi 31 mai, en quart de finale de Roland Garros au terme d’un match de haute intensité. Désormais, il affrontera Alexander Zverev au prochain tour, avant-dernière étape avant une éventuelle quatorzième Coupe des Mousquetaires.

Le premier set était à l’apogée de la rivalité entre ces deux hommes. Les deux ont échangé des coups pendant dix minutes. Rafael Nadal a eu deux balles de break que Djokovic a rapidement effacées. Enfin l’Ibérique a breaké dans le troisième. Pendant ce temps, l’homme né à Manacor a facilement gagné son service.

Novak Djokovic a eu du mal dans le premier set. Délicatement sur ses premiers ballons, même s’il a également commis de nombreuses erreurs, trouvant régulièrement le chemin des filets. Le Balkan a repris son souffle avec deux balles de break dans le quatrième match mais Nadal les a sauvés. Au passage, l’Espagnol a doublé son avantage sur le service de ‘Nole’. Le set s’est terminé 6-2 après 52 minutes.


Rafael Nadal et Novak Djokovic s'offrent à nouveau aux spectateurs de Roland-Garros.
Rafael Nadal et Novak Djokovic s’offrent à nouveau aux spectateurs de Roland-Garros. © Pierre René-Worms, France 24

Au deuxième set, un déjà-vu. Un long premier match de 13 minutes où Djokovic s’obstinait à sauver des balles de break (5 !) avant d’abandonner le break. Nadal a pris une avance de 3-0 dans le set et il a dû y avoir une tempête dans la tête du Serbe et la peur d’une répétition de la débâcle de 2020.

Novak est de retour

Mais on ne devient pas numéro 1 mondial sans avoir des ressources mentales. Changement de maillot et sortie de ‘Djoko’. Il a sauvé un break puis s’est repris à 3-2. S’en est suivi un long match de 15 minutes où les deux titans ont fait passer le stade par toutes les émotions.

Bien que Nadal ait eu quatre occasions consécutives de remporter son service, c’est Djokovic qui a finalement égalisé sur sa quatrième balle de break.

Au fil des minutes et des points, de plus en plus disputés, ce set ressemblait de plus en plus à celui qui allait déterminer le vainqueur du match, sinon du tournoi… Et, après 1h24, c’est enfin Djokovic qui sort vainqueur de ce long combat qui pose question sur le bilan de durée d’un set hors 5e round (6-4).


Novak Djokovic lors d'un match contre Nadal, le 31 mai 2022.
Novak Djokovic lors d’un match contre Nadal, le 31 mai 2022. © Pierre René-Worms, France 24

Nadal n’abandonne pas

Mais alors qu’on s’attendait à voir Nadal percer, le roi de la porte d’Auteuil rappelle à Philippe-Chatrier pourquoi il est l’homme de Roland Garros. Il a breaké une manche, ajouté un deuxième dans le cinquième jeu et pris le troisième set à Djokovic en 37 petites minutes. En face, Djokovic retombe dans ses fautes du premier set, multipliant les fautes et les mauvais ballons.

Le Serbe s’est imposé lors des trois premiers jeux du quatrième set. Cependant, lorsqu’il semble prêt à remporter la manche sans difficulté, la machine cale. Rafa Nadal fait le break au 9e match. Un match nul au meilleur moment qui oblige les deux hommes à décider d’un tie-break.

Rafael Nadal a immédiatement pris les devants, se retrouvant rapidement devant une avance de 6 à 1. Mais Djokovic sauvait les balles de match une par une. Les supporters serbes ont commencé à s’énerver jusqu’à ce qu’un ultime revers vienne du roi pour faire taire leurs espoirs.


Novak Djokovic et Rafael Nadal à l'issue de leur duel en demi-finale en juin 2021, remportée par le Serbe.
Novak Djokovic et Rafael Nadal à l’issue de leur duel en demi-finale en juin 2021, remportée par le Serbe. © Martin Bureau, AFP

En 2021, leur affrontement titanesque a duré 4h11, cette année les deux hommes ont offert une minute de plaisir de plus à tous les fans de tennis. Rafael Nadal peut se réjouir, il a l’opportunité de continuer à se battre pour ses 22e et 14e titres du Grand Chelem dans son jardin de la Porte d’Auteuil.

*Article adapté de son original en français