Sport

Pogacar domine le premier contre-la-montre du Tour et se rapproche de Van der Poel

Le cycliste slovène Tadej Pogacar (EAU) a remporté le contre-la-montre de la cinquième étape du Tour de France ce mercredi 30 juin, tandis que le Néerlandais Mathieu Van der Poel (Alpecin) a conservé le maillot jaune de leader général.

Laval (France) (AFP)

Pogacar, grand vainqueur du jour parmi les favoris, a battu le Suisse Stefan Kung (FDJ) et le Danois Jonas Vingegaard (Jumbo), respectivement deuxième et troisième à 19 et 27 secondes, au terme des 27,2 kilomètres du contre-la-montre, contestée entre Changé et Laval.

« Parmi mes performances en contre-la-montre, j’ai mis celle d’aujourd’hui assez haut. C’était émouvant d’avoir autant de monde sur le bord de la route. Je suis très heureux et motivé pour les prochaines étapes. Apparemment dans le contre-la-montre, je suis en très bonne forme et mes jambes semblent bien se porter. Ma forme est presque comme l’année dernière », a analysé Pogacar.

Au classement général, Pogacar est à près de huit secondes de Van der Poel, cinquième au chrono, à 31 secondes du vainqueur.

Alpecin - Le coureur de l'équipe Fenix ​​​​Mathieu van der Poel des Pays-Bas dans le contre-la-montre de l'étape 5.
Alpecin – Le coureur de l’équipe Fenix ​​​​Mathieu van der Poel des Pays-Bas dans le contre-la-montre de l’étape 5. © Benoit Tessier / Reuters

« Je ne pensais pas pouvoir garder le maillot jaune », a admis Van der Poel, petit-fils du légendaire cycliste français Raymond Poulidor.

Le coureur néerlandais a profité de sa puissance pour abandonner juste cette demi-minute par rapport à Pogacar, qui a gagné avec une vitesse moyenne de 51 km/h.

« Je suis très heureux », a insisté Van der Poel. « J’ai beaucoup aimé le parcours quand j’ai fait les reconnaissances et le maillot jaune m’a donné des ailes. Le public m’a beaucoup encouragé », a-t-il déclaré.

Pogacar pense également pouvoir bientôt obtenir le maillot jaune.

« J’irai au jour le jour », a déclaré le Slovène. « Cela m’a beaucoup rapproché du maillot jaune. Ce serait très bien de l’avoir, c’est toujours une bonne chose de porter du jaune. La situation est presque parfaite », a déclaré le Slovène en conférence de presse.

Le Pogacar, 22 ans, a conquis le Tour de France 2020 grâce à une victoire dans le contre-la-montre de La Planche des Belles Filles lors de l’avant-dernier jour de course. Ce mercredi, il a réussi à gratter plus ou moins de temps à tous ses rivaux directs pour le titre dans cette édition.

Le Slovène Primoz Roglic a perdu 44 secondes face à son compatriote, tandis que le Français Julian Alaphilippe a perdu 1 minute et 11 secondes, et le Britannique Geraint Thomas 1 minute et 18 secondes.

Carapaz, « pas très content »

Le Colombien Rigoberto Urán était à 1 minute et 8 secondes de Pogacar dans cette étape et l’Equatorien Richard Carapaz à 1 minute et 44 secondes. Carapaz (Ineos) passe ainsi de la troisième à la neuvième place au général.

« Je ne suis pas très content de mon temps », a admis le cycliste équatorien.

Le coureur d'Ineos Grenadiers Richard Carapaz d'Equateur franchit la ligne d'arrivée après l'étape 5 du Tour de France 2021.
Le coureur d’Ineos Grenadiers Richard Carapaz d’Equateur franchit la ligne d’arrivée après l’étape 5 du Tour de France 2021. © Christophe Ena / Pool via Reuters

Son coéquipier Geraint Thomas, victime d’une luxation de l’épaule depuis deux jours, a su se défendre de manière plus que digne, mais à l’issue de cette étape il est à 1 minute et 46 secondes de Pogacar.

L’inconvénient est proche de deux minutes pour l’Espagnol Enric Mas, tandis que le Colombien Nairo Quintana était à 2 minutes et 36 secondes de Pogacar dans ce contre-la-montre, affecté par le profil plat des deux tiers du parcours.

Pogacar a ainsi signé sa neuvième victoire cette saison et sa quatrième victoire d’étape sur le Tour, auquel il participe pour la deuxième fois.

Le deuxième contre-la-montre de ce Tour se déroulera sur l’avant-dernière étape, avec la ligne d’arrivée à Saint-Emilion.

Le Suisse Stefan Küng, deuxième mercredi, espère que les choses seront différentes là-bas.

« J’étais dans le combat aujourd’hui. Je pense que je vais gagner en meilleure forme tout au long du Tour parce que mon grand défi, ce sont les Jeux Olympiques. Je pense que Pogacar va se fatiguer un peu sur ce Tour et que ce sera différent en le deuxième contre-la-montre. . Je me vengerai », a affirmé.

Jeudi, le tracé de la sixième étape (160 kilomètres) augure d’une probable arrivée au sprint à Châteauroux, avec 1600 mètres de ligne droite en guise de conclusion.