Première modification:

Dans une spectaculaire étape de haute montagne, le Colombien Miguel Angel López s'est imposé seul à Méribel-Col de la Loze et occupe désormais la troisième place du général. Les Slovènes Roglic et Pogacar continuent de mener la course. Richard Carapaz était à nouveau une figure de la 17e étape, tandis que son coéquipier Egan Bernal quittait le Tour avant le match.

L'Amérique latine était l'attraction de l'étape reine du Tour en une journée d'ombre et de lumière pour les coureurs latins. La lumière a été prise par le Colombien Miguel Ángel López (Astana) et l'Equatorien Richard Carapaz (Ineos Grenadiers). L'ombre est revenue à Egan Bernal, qui a quitté le Tour avant le départ de cette dix-septième étape, et à Nairo Quintana qui a perdu beaucoup de temps.

Mais la Colombie a tellement de talents que lorsque l'un échoue, un autre apparaît. Aujourd'hui, il avait 'Superman' López, qui a offert à la Colombie une deuxième victoire d'étape de ce Tour après le triomphe de Daniel Martinez à l'étape 13.

Carapaz et Alaphilippe, à nouveau en avant

Cinq coureurs ont entamé une échappée qui ressemblait à la scène de l'étape précédente: hier vainqueur de Lennard Kämna, Richard Carapaz (Ineos Grenadiers) qui était deuxième et Julian Alaphilippe (Deceuninck Quick Step) se sont lancés à nouveau dans l'aventure accompagnés de l'Espagnol Gorka Izaguirre (Astana ) et l'Irlandais Dan Martin (Israel Start Up Nation).

Au pied du col de la Madeleine, première difficulté de la journée classée hors catégorie, la pause avait six minutes d'avance sur le peloton. Un avantage qui s'est réduit au cours des 17 km de montée (8,4%) grâce au rythme soutenu imposé au peloton principal par l'équipe Bahreïn-McLaren de Mikel Landa (septième au général à 2,16 derrière Roglic).

Carapaz d'abord, à La Madeleine

L'Équatorien Richard Carapaz a dépassé Julian Alaphilippe et Dan Martin au sommet de la Madeleine. Il y avait quatre coureurs en tête de course car Lennard Kämna n'a pas pu suivre cette ascension.

Le groupe de favoris est arrivé au port 1'26 en retard sur l'évasion. Mais Julian Alaphilippe est passé à plein régime dans la descente avec une vitesse de pointe de 93 km / h, ce qui a eu pour effet de couper Dan Martin et d'augmenter l'avance à plus de 2,30.

Au pied de l'ascension finale du col de la Loze, Carapaz, Alaphilippe et Izaguirre conservaient une petite avance de deux minutes sur le groupe des favoris. Il a semblé difficile pour les trois meilleurs coureurs de résister à la poursuite menée par le Bahreïn-McLaren et le Jumbo-Visma lors de la montée de 21,5 km à 7,8%, avec des rampes maximales à 24%.

Miguel Ángel López, impérial en haute montagne

A neuf kilomètres de l'arrivée, Richard Carapaz était seul en tête de la course avec moins de 30 secondes d'avance sur le groupe des favoris. L'Equatorien a été rejoint à trois km par un groupe de cinq coureurs: Primoz Roglic, Sepp Kuss (Jumbo Visma), Tadej Pogacar (UAE Team Emirates), Richie Porte (Trek-Segafredo) et Miguel Angel López.

«Superman» López a lancé une attaque impressionnante dans les pourcentages les plus durs du Col de la Loze que personne ne pouvait suivre.

À plus de 2000 mètres d'altitude, le Colombien a réalisé une performance impressionnante. Avec cette victoire, il remporte son premier triomphe lors de sa première participation au Tour de France.

Les Slovènes continuent de diriger le général; Quintana quitte le top 10

Primoz Roglic est arrivé 15 secondes plus tard et Tadej Pogacar troisième, 30 secondes plus tard. C'est le premier jour en montagne qu'un coureur parvient à faire gagner du temps aux deux Slovènes.

Au général, Roglic conserve le maillot de leader jaune, avec 57 secondes d'avance sur Pogacar qui prend le maillot de montagne en plus d'être le meilleur jeune.

De son côté, Miguel Ángel López monte sur le podium à 1'26 derrière Roglic. L'Australien Richie Porte est quatrième à 3'05, le Britannique Adam Yates cinquième à 3'16 et le Colombien Rigoberto Urán (EF Pro Cycling) sixième à 3'24. Richard Carapaz est dans le top 15, 13ème à 19'55.

Nairo Quintana, toujours affecté par ses chutes de la semaine précédente, n'a pas pu suivre le meilleur sur la montée de la Madeleine et a terminé l'étape avec plus de 25 minutes de retard sur López. "Un des jours les plus difficiles de ma vie parce que même être en retard est toujours en train de souffrir", a déclaré Quintana. Son retard aujourd'hui l'a expulsé du Top 10 du général et se classe 15e à 30'51 de Roglic.

Egan Bernal, en accord avec son équipe Ineos Grenadier, a décidé de quitter le Tour avant le départ de cette étape 17.

Demain, dernière étape de montagne du Tour

Avec l'étape du 17 septembre, le Tour 2020 dira adieu aux Alpes avec quatre prix de la montagne.

Par ordre d'ascension seront le Col de Roselend, (première catégorie, 18,6 km à 6,1%), le Col des Saisies (14 km à 7%, deuxième catégorie), et le Col des Aravis (6,7 km à 7%, première catégorie) avant la montée vers le Plateau des Glières (hors catégorie). Une montée courte (6 km) mais difficile en raison de son pourcentage moyen de 11,2%, et qui sera suivie de deux kilomètres sur un chemin de terre jusqu'à atteindre le Col des Glières.

Notre guide de TDF 2020.
Notre guide de TDF 2020. © France 24