Sport

Matej Mohoric remporte sa deuxième étape et confirme la domination de la Slovénie sur le Tour

Sur une longue étape de plat de 207 km entre Mourenx et Libourne, l’échappé s’est permis de disputer la victoire. Matej Mohoric (Bahrain Victorious) a remporté en solitaire sa deuxième étape du Tour, 58 secondes devant le Français Christophe Laporte et le Danois Casper Pedersen. Le triomphe du Slovène Mohoric intervient dans un contexte de soupçons de dopage contre son équipe Bahrain Victorious. Son compatriote Tadej Pogacar (UAE Team Emirates) mène, imperturbable, le classement général.

C’est une des caractéristiques de ce Tour 2021. Les aventuriers du peloton ont remporté à eux seuls la moitié des étapes disputées. Avant sa victoire du 16 juillet, Matej Mohoric avait remporté la septième étape et Patrick Konrad (Bora Hansgrohe) avait remporté la 16e étape.

Autre particularité, les coureurs slovènes ont remporté cinq des 18 étapes du Tour 2021. Un nombre impressionnant puisqu’il y avait quatre coureurs slovènes au départ du Tour à Brest : Tadej Pogacar (UAE Team Emirates), Primoz Roglic (Jumbo Visma ) , Luka Mezgec (Team BikeExchange) et Matej Mohoric. Alors que Roglic est parti avant l’étape 9, Pogacar a pris trois étapes (la première fois à Laval et les deux étapes des Pyrénées à Saint-Lary Soulan et Luz Ardiden) et Mohoric deux autres.

La victoire de Mohoric ce vendredi était peut-être la moins attendue tant le profil de 207 km dans le plat paysage landais avec ses routes droites semblait favorable au peloton et une arrivée massive au sprint. Mais les sprinteurs, en particulier l’équipe Deceuninck-Quick Step de Mark Cavendish, ne voulaient pas se battre pour la victoire d’étape.

Matej Mohoric s’enfuit dès les premiers kilomètres avec cinq autres coureurs : les Allemands Georg Zimmermann (Intermarché-Wanty-Gobert Matériaux) et Jonas Rutsch (ALL / EF Education-Nippo), les Français Franck Bonnamour (B&B Hôtels) et Julien Bernard (Trek-Segafredo) , et l’Australien Simon Clarke (Qhubeka-Nexthash). Ces six ont été rejoints par un groupe de 14 coureurs à 100 kilomètres de l’arrivée. Rapidement, les 20 cyclistes ont eu un avantage de plus de 10 minutes qui a montré que le peloton ne voulait pas les rattraper.

Dans les 40 derniers kilomètres, les évadés ont commencé à s’attaquer les uns aux autres pour tenter de partir seuls. Dans ce match, le plus fort a été Matej Mohoric, qui a quitté le groupe à 25 kilomètres de la ligne d’arrivée. Derrière lui, ses anciens compagnons d’évasion n’ont pas réussi à s’organiser pour la rattraper. Mohoric a atteint la ligne d’arrivée avec un temps de 4:19:17. Le Slovène est arrivé 58 secondes devant le Français Chrisophe Laporte (Cofidis) et le Danois Casper Pedersen (Team DSM).

Avec un chrono très rapide de 47 901 km/h pour parcourir les 207 km, Mohoric ne va pas calmer la polémique sur les résultats de son équipe.

Matej Mohoric a fait deux gestes avec ses doigts sur sa bouche alors qu’il franchissait la ligne d’arrivée. Le premier avec l’index droit sur sa bouche puis il a fait le geste de fermer la bouche avec le pouce et l’index ensemble comme pour dire « tais-toi ! ». Un signe en réponse aux soupçons de dopage qui entourent votre équipe.

Mohoric : « Je n’ai rien à cacher »

Mercredi à Pau, la gendarmerie française spécialisée dans les questions de santé publique a saisi l’hôtel du Bahrain Victorious. Une enquête préliminaire a été ouverte pour « acquisition, transport, détention, importation d’une substance ou méthode interdite aux fins d’utilisation par un athlète sans justification médicale ».

Dans sa déclaration après sa victoire, Mohoric a évoqué l’enquête policière : « J’ai pensé à ce qui s’est passé il y a deux jours à l’hôtel, quand je me suis senti comme un criminel avec la police qui est venue à notre hôtel. D’un côté c’est une bonne chose parce que ça veut dire qu’il y a toujours des contrôles, mais visiblement ils n’ont rien trouvé car on n’a rien à cacher. De ce côté là c’est bien mais je suis déçu du système. Quand un policier entre dans ta chambre et se met à chercher partout quand on n’a rien à cacher, c’est très étrange. Cela ne m’était jamais arrivé. Ils ont commencé à regarder mes photos personnelles, à vérifier mes messages sur mon téléphone… Au final je n’ai rien à cacher. »

Bahrain Victorious, qui a également remporté l’étape 8 avec Dylan Teuns, est en tête du classement par équipes avec un temps cumulé de 239h 22:04. La deuxième équipe est EF Education – Nippo de Rigoberto Urán à 23 minutes et 25 secondes.

A deux jours des Champs Elysées, Tadej Pogacar continue de mener le classement général avec 5’45 d’avance sur Jonas Vingegaard (Jumbo Visma) et 5’51 sur Richard Carapaz (Ineos Grenadiers).

Le Colombien Miguel Ángel López (Movistar), classé 34e au général à 1h48 de Pogacar, n’a pas pris le départ.

Demain samedi pour l’avant-dernière étape du Tour 2021, la Slovénie aura une nouvelle chance de remporter la victoire d’étape avec le contre-la-montre de 30,8 km entre Libourne et Saint-Emilion. Tadej Pogacar va-t-il encore prendre le temps ? Ou un cascadeur comme Stefan Küng (Groupama FDJ) parviendra-t-il à le surmonter ? Richard Carapaz pourra-t-il dépasser Jonas Vingegaard pour la deuxième place du podium ?

Notre guide avec profils, étapes et itinéraires pour le TDF 2021.
Notre guide avec profils, étapes et itinéraires pour le TDF 2021. ©France24

gestioninclusive@gmail.com