Ecologie

Les pays des Amériques veulent montrer un front uni contre le changement climatique

Pour faciliter la lutte environnementale conjointe de la région, la Coalition des capitales des Amériques contre le changement climatique, CC35, organise les Forums des autorités environnementales locales où la discussion continentale sur le climat est encouragée. Lors de la troisième édition de cet événement, à Guatemala City, les pays ont mis sur la table leurs plans de réduction des émissions en vue du Sommet des Nations Unies sur le changement climatique qui se tiendra en novembre, la COP26.

Les capitales des Amériques veulent atteindre le Sommet des Nations Unies sur le changement climatique à Glasgow en novembre avec un message d’unité dans la lutte contre le climat.

Au cours du « 3e Forum des autorités environnementales locales », qui s’est tenu à Guatemala City les 16 et 17 août, l’agenda environnemental commun hémisphérique et les objectifs de la COP26 ont été établis. L’événement a réuni en personne des représentants des capitales de sept pays d’Amérique centrale : Guatemala, Tegucigalpa, Panama, San Salvador, San José, Saint-Domingue et Belmopan, qui représentent 20 % du bloc des 35 capitales de l’Amérique continent.

Rencontre lors du 3e Forum des autorités locales de l'environnement des Amériques
Rencontre lors du 3e Forum des autorités locales de l’environnement des Amériques © CC35

Le Forum est organisé par la Coalition des capitales des Amériques contre le changement climatique, CC35, avec le soutien du Bureau des Nations Unies pour la réduction des risques de catastrophe (UNDRR), la CEPALC et le Centre sur le changement climatique de la Communauté des Caraïbes (CARICOM CCCC).

La rencontre de 2021 avait pour thème principal la « Course pour le climat vers la résilience », dans le but de rendre les villes de la région de plus en plus résistantes aux assauts des impacts du changement climatique.

En effet, la région de l’Amérique latine et des Caraïbes est l’une de celles qui a le plus à perdre vis-à-vis du changement climatique puisqu’elle serait fortement impactée par les effets de ce phénomène : élévation du niveau de la mer ou l’augmentation de la fréquence. l’intensité des événements extrêmes tels que les ouragans, les pluies, les sécheresses, les vagues de chaleur ou les incendies.

Au cours du Forum, la ville de Guatemala a de nouveau été désignée Capitale verte des Amériques, un titre qu’elle détenait déjà en 2019. L’année dernière, le bénéficiaire de cette nomination était Santiago, la capitale chilienne.

France 24 a interrogé conjointement le maire de Guatemala City, Ricardo Quiñónez, et Sheran Palacio, maire de Belmopan, capitale du Belize, tous deux hôtes des forums infranationaux de cette année et de l’année prochaine, respectivement.

Ils nous ont expliqué que les villes sont essentielles dans la lutte contre le climat car c’est là que se créent la plupart des émissions de gaz à effet de serre qui contribuent au réchauffement climatique et à la crise climatique actuelle que nous vivons. Ils nous ont également rappelé que les autorités locales sont celles qui sont en contact quotidien avec la population et avec les réalités des communautés qu’elles desservent.

Sachant que 80% de la population d’Amérique latine vit dans les villes, les décisions qu’elles prendront définiront la viabilité de la vie urbaine sur le continent.

Agenda climatique des Amériques.
Agenda climatique des Amériques. ©France24.

Ces discussions régionales se poursuivront virtuellement avec la représentation des 35 capitales continentales le 24 septembre lors de la Semaine des Nations Unies pour le climat.

Dans cet événement, les organisateurs du sommet des Nations Unies sur le climat à Glasgow recevront la Déclaration de Santiago, le document des engagements environnementaux pris par les autorités locales américaines en 2020 et 2021. Ainsi, le plan sera officialisé. du continent et pourra être discuté en novembre lors de cet événement international en Ecosse.

Une autre date importante pour l’avenir climatique des Amériques arrivera l’année prochaine, avec le quatrième forum des autorités locales qui se tiendra à Belmopan, la capitale du Belize.