Economie

Les États-Unis et l’Union européenne mettent fin à leur guerre tarifaire sur l’acier et l’aluminium

L’« ère Trump » commence à s’estomper. Washington et Bruxelles ont mis un terme à leur différend sur les tarifs avec un pacte qui renverse la lutte commencée sous l’administration de l’ancien président.

L’arrivée du président Joe Biden à la Maison Blanche a marqué un changement dans les relations transatlantiques et une nouvelle ère d’alliances entre Bruxelles et Washington pour mettre fin aux mesures qui affectent le commerce bilatéral.

Auparavant, les États-Unis et la Commission européenne avaient suspendu les tarifs imposés réciproquement à la suite du conflit sur les subventions à Airbus et Boeing, un autre différend qui a marqué la relation de Trump avec les Vingt-Sept.

« (Washington) renoncera aux tarifs de l’article 232 et autorisera l’importation en franchise de droits d’acier et d’aluminium de l’Union dans un volume historique », tandis que la communauté européenne « suspendra les tarifs connexes sur les produits américains », selon l’annonce. La Maison Blanche sur une note.

« Suite à cette décision des Etats-Unis, j’ai le plaisir d’annoncer que la Commission proposera de suspendre les tarifs que nous avions introduits », a déclaré Ursula von der Leyen, présidente de la Commission européenne.

Bien que les personnes impliquées n’aient pas révélé les détails de l’accord, des sources citées par l’agence Reuters assurent que le montant en franchise de droits est de 3,3 millions de tonnes par an.

Avec EFE