La France

Le Tour 2022 récupère des classiques tels que Hautacam, pavé et deux chronos

La 109e édition du Tour de France se déroulera du 1er au 24 juillet 2022 avec un Grand Départ inédit de Copenhague (Danemark) et l’habituelle arrivée finale à Paris, après un passage par la Belgique et la Suisse, lors d’une ronde de gala de étape de haute montagne et pavée pour offrir de l’incertitude et de l’épopée.

Les Alpes, les Vosges et les Pyrénées seront la clé d’un nouveau Tour de France qui débutera par un premier contre-la-montre, qui prendra du temps pour atteindre cette montagne désirée mais avec une étape préalable par une étape pavée qui promet beaucoup, et qui récupère des actifs comme le Col de Granon ou l’Alto de Hautacam.

Le Palais des Congrès de Paris accueillait ce jeudi la présentation du parcours du Tour 2022, sous l’œil attentif de son champion actuel, le Slovène Tadej Pogacar, ainsi que du co-détenteur du plus grand nombre de victoires d’étapes, le Britannique Mark Cavendish, et double champion du monde et hôte Julian Alaphilippe.

Le directeur général du Tour de France, Christian Prudhomme, a souligné le grand départ de la capitale danoise, et a expliqué le détail des 21 étapes qui, comme note notable, ont résumé qu’elles permettront d’attaquer « sur tous les fronts », que ce soit en haute montagne, en petite hauteur, en pavé ou en chronos.

« Jamais auparavant le Tour n’avait commencé si loin au nord, Copenhague sera la sortie la plus au nord, et avec le Danemark, nous ajouterons un nouveau pays à la liste des pays présents dans l’histoire du Tour. Nous espérons trouver de nouveaux fans et diffuser le mot sur le Tour et la France là-bas. » , a commenté le « Grand Départ » de 2022. « La ville la plus accueillante pour les vélos rencontrera la meilleure course cycliste du monde », a-t-il résumé.

Dans ce départ à Copenhague et les trois étapes au Danemark, le peloton devra faire face à un premier contre-la-montre et deux étapes de vent possible, dans lequel le passage à travers l’immense pont du Grand Belt, qui relie les deux plus grandes îles du pays scandinave, se tient le deuxième jour.

Déjà en France, et avec un jour de repos et de transfert, la présence de ce pavé se démarque dans l’étape 5, avec onze tronçons de pavés dans les 75 derniers kilomètres, entre 1,3 et 2,8 kilomètres chacun jusqu’à un total de 19,4 kilomètres de paver. Une étape entre Lille et Wallers-Arenberg qui rappellera l’historique Paris-Roubaix.

Dans la sixième étape, entre Binche et Longwy, il y aura un mur de 800 mètres à 12,3% en moyenne avant l’arrivée, vers le haut, dans une journée qui pourra déplacer encore plus l’étape générale, surtout en fonction de ce que dictent les pavés précédents. .

La montagne arrive dans la septième étape, avec une classique du Tour comme Belles Filles, cette fois dans sa version de La Super Planche des Belles Filles avec 7 kilomètres de montée à une pente moyenne de 8,7%, dans une étape de 176 kilomètres.

Lors de ses visites dans d’autres pays, la huitième étape sera « olympique » lorsqu’il arrivera à Lausanne (Suisse) et passera par le siège du Comité International Olympique (CIO), avec une fin délicate et des rampes inattendues. Toujours en Suisse, l’étape 9 comptera plusieurs colosses dans plus de 3.600 mètres de dénivelé cumulé, et le Pas de Morgins proche de la ligne d’arrivée.

Après une nouvelle pause, les étapes de haute montagne arriveront avec des extrémités hautes à Megève, d’abord, et au Col du Granon après le passage du Télégraphe et du Galibier. Stade, 11, à marquer en rouge. Et plus encore l’étape 12, où le Galibier se répète et l’historique Alpe d’Huez et ses 21 courbes maison seront couronnées.

Après des étapes qui offriront des opportunités aux sprinteurs et chasseurs d’étapes de l’évasion, les Pyrénées arriveront. En la etapa 17, por ejemplo, se subirán el Col d’Aspin, la Hourquette d’Ancizan, el Col de Val Louron-Azet y se terminará en lo alto de la estación de esquí de Peyragudes, con 8 kilómetros al 7,8 pourcent.

Une belle étape qui conduira au numéro 18 du Tour 2022, encore une fois conçu pour une bataille pour le nouveau maillot jaune fabriqué par Santini. Le Col d’Aubisque (16,4 kilomètres à 7,1%) et le Col de Spandelles réchaufferont les jambes pour la montée vers Hautacam, qui ramène ses 13,6 kilomètres à 7,8%.

Comme lors des deux dernières éditions 2020 et 2021, le général sera condamné au stade 20 et sous forme de contre-la-montre individuel. Cette fois, de 40 kilomètres interminables entre Lacapelle Marival et la belle Rocamadour, une ville encastrée dans un mur et avec deux hauteurs dans son environnement ; la Côte de Magès (1,6 kilomètre à 4,7 %) et la Côte de l’Hospitalet (1,5 kilomètre à 7 %).

Et pour finir, la fête finale à Paris et ses Champs-Elysées sur l’étape 21, où elle débarquera dans les célébrations finales, après un Tour de France 2022 avec 3 328 kilomètres parcourus, avec 6 étapes de montagne et 5 finales. Les ports 2e, 1er et HC qui feront également la part belle à ces pavés et récupéreront deux fois, une initiale et une « finale » juste avant d’arriver à Paris.