Economie

Le Sénat de Porto Rico ratifie l’augmentation progressive du salaire minimum

Le revenu de base des Portoricains est de 7,25 dollars de l’heure, une valeur en vigueur depuis 2009. La Chambre haute a ratifié une augmentation progressive jusqu’en 2024, qui avait déjà été approuvée par la Chambre des représentants.

A Porto Rico, le salaire minimum pour les travailleurs, de 7,25 dollars de l’heure, est en vigueur depuis 12 ans et représente près de la moitié du revenu minimum moyen aux États-Unis, un pays dont l’île est une république.

Le Sénat a approuvé ce jeudi 26 août 2021, un ajustement progressif, qui débutera par deux augmentations automatiques qui avaient déjà été approuvées par la Chambre des représentants : l’une à partir du 1er janvier 2022 et la suivante en juillet 2023.

Une troisième augmentation arriverait en juillet 2024 à 10,5 $ de l’heure, avec l’autorisation préalable de la Commission d’évaluation du salaire minimum.

France 24
France 24 ©France24

On estime que la mesure s’appliquera à quelque 176 000 employés, soit un peu plus de 20 % de la main-d’œuvre de l’île, même si certains législateurs étaient mécontents, puisque le salaire n’a pas augmenté depuis 2009, mais le coût de la vie.

Le sénateur du Mouvement de la Victoire Citoyenne, Rafael Bernabé, a souligné que cette augmentation n’implique pas que justice soit rendue au travailleur. Le président de la Commission des finances du Sénat, Juan Saragosse, a indiqué pour sa part que la mesure permettra aux travailleurs d’avoir un salaire plus décent.

Le projet approuvé établit que le salaire minimum de l’État doit être périodiquement révisé et ajusté à l’augmentation du coût de la vie des travailleurs. « Ce sera la métrique objective qui régira les déterminations de la commission sur le salaire minimum », souligne l’initiative.

Avec EFE