Le PP a enregistré au Congrès et au Sénat les demandes de comparution du ministre de l’Agriculture, de la Pêche et de l’Alimentation, Luis Planas ; des Affaires étrangères, José Manuel Albares; et Transports, Óscar Puente, pour expliquer les actions entreprises en réponse aux attaques subies par les transporteurs espagnols en France.

Ce n’est pas la seule formation qui a exigé la comparution des ministres en raison de la situation des transporteurs à la frontière française. Vox a également enregistré la demande de comparution de Luis Planas et Óscar Puente au Congrès.

Mais le PP a ajouté à son offensive aux Cortes une initiative au niveau européen, de sorte que la porte-parole du PP au Parlement européen, Dolors Montserrat, et l’eurodéputé et ancien ministre Juan Ignacio Zoido rencontreront ce mardi la commissaire aux Transports, Adina. Valean, pour demander que soit garantie la sécurité des transporteurs espagnols.

De son côté, la secrétaire adjointe au Développement durable du PP, Paloma Martín, analyse la question avec les conseillers de la branche pour coordonner les actions conjointes des communautés gouvernées par le « populaire ».

ILS DEMANDENT QUE LA SÉCURITÉ DES TRANSPORTEURS SOIT GARANTIE

Le PP a surtout demandé que soit garantie la sécurité des transporteurs espagnols, tout en dénonçant « l’inaction » du gouvernement.

Les « populaires » dénoncent qu’actuellement des milliers de camions espagnols chargés, pour la plupart de produits agricoles frais, sont bloqués sur les routes françaises. En outre, dans de nombreux cas, ils subissent des « actes de vandalisme » sur des véhicules et des marchandises de la part de « manifestants violents ».

Avec ce panorama, le PP comprend que l’Exécutif « doit réagir maintenant et protéger l’intérêt général ». « Pour le PP, les agriculteurs et les transporteurs doivent être défendus par leur gouvernement, désormais plus soucieux de satisfaire ses partenaires indépendantistes », souligne le groupe dirigé par Alberto Núñez Feijóo.

A lire également