La France

Le Pen et Zemmour obtiennent « in extremis » les garanties pour se présenter aux élections en France

L’extrême droite Marine Le Pen et Éric Zemmour ont obtenu les avals nécessaires pour officialiser leur candidature à l’élection présidentielle en France, à trois jours de l’échéance et après avoir concentré leurs efforts ces derniers jours sur le dépassement du seuil des 500 soutiens.

La législation française établit que, pour être candidat à l’Elysée, il faut qu’un demi-millier d’élus approuvent la candidature, une passoire qui favorise les partis les plus présents territorialement et nuit aux candidats qui partent seuls ou sont lancés pour la première fois. temps à l’arène politique.

L’actuel président, Emmanuel Macron, a en effet été le premier à dépasser le chiffre, malgré le fait qu’à ce jour il n’a toujours pas officialisé sa candidature. La liste publiée ce mardi par le Conseil constitutionnel, chargé de ce décompte, porte à dix les rivaux potentiels du président, qui part comme le grand favori dans tous les sondages.

Dans le cas de Zemmour, qui dirige le mouvement Reconquista, le Conseil lui a déjà accordé 620 signatures, tandis que le candidat du Groupe national, Le Pen, en a déjà 503. Tous deux avaient été contraints d’arrêter leur campagne pour tenter de gagner des soutiens la dernière fois. minute