Le parti de Macron s'améliore selon un dernier sondage, mais reste troisième, loin de l'extrême droite

La candidature Renaissance, le parti du président français Emmanuel Macron, a amélioré les intentions de vote jusqu'à quatre points pour les élections anticipées qui débuteront le 30 juin, même si elles sont encore loin des chiffres du Rassemblement national d'extrême droite, selon un rapport. dernière enquête.

Même si le Premier ministre français Gabriel Attal obtiendrait 22 pour cent des voix, soit quatre points de plus que lors du scrutin de lundi dernier, la proposition menée par Jordan Bardella serait en tête des préférences des électeurs, avec 34 pour cent.

Ainsi, selon cette enquête réalisée pour le journal 'Le Figaro' et d'autres médias français, le Nouveau Front populaire – formé de plusieurs partis de gauche et en attente d'un candidat officiel – serait deuxième dans la préférence des électeurs avec 29 pour cent. pour cent des voix.

L’enquête, avec une marge d’erreur d’environ 2,3 points, envisage également une augmentation de la participation, qui la situe autour de 64 pour cent, soit quinze points au-dessus des élections de 2022.

En revanche, la participation des jeunes entre 18 et 24 ans est estimée à 53 pour cent, tandis que 49 pour cent des jeunes entre 25 et 34 ans devraient se rendre aux urnes.

Le président Macron a annoncé sa décision de dissoudre l’Assemblée nationale au début du mois et de convoquer des élections législatives anticipées après les résultats historiques des élections européennes, où l’extrême droite a prévalu.

A lire également