Economie

Le chômage au Brésil s’élève à 14,7% au premier trimestre, son plus haut niveau depuis 2012

Le taux de chômage des trois premiers mois de l’année a augmenté de 0,8 point de pourcentage par rapport aux trois derniers mois de 2020, où il s’établissait à 13,9%, alors que la hausse par rapport à il y a un an était de 2,5 points.

Au Brésil, 14,8 millions de personnes étaient au chômage à la fin du mois de mars. Ce chiffre représente 14,7% de la population active, c’est-à-dire des adultes en âge de travailler et capables de travailler, et représente un niveau jamais vu depuis le début des enregistrements avec une nouvelle méthodologie en 2012.

Les statistiques, correspondant au premier trimestre 2021, sont également beaucoup plus élevées que les deux périodes comparables: celle d’il y a un an, au début de la pandémie, et celle des trois mois précédents, entre octobre et décembre 2020.

Selon l’Institut brésilien de géographie et de statistique (IBGE), qui mesure les données tous les trois mois, au premier trimestre 2020, le taux de chômage était de 12,2% et celui du quatrième trimestre 2020 de 13,9%.


Les données reflètent les impacts de la pandémie de Covid-19 au Brésil, le deuxième pays au monde avec le plus de décès dus au coronavirus en termes absolus, derrière seulement les États-Unis.

Cependant, l’IBGE a souligné que l’augmentation de la population au chômage entre janvier et mars est un effet «attendu», puisque le taux a tendance à augmenter au début de chaque année, après les licenciements de ceux qui ont été embauchés en fin d’année précédent.

Au Brésil et au Mexique, le taux de chômage a augmenté au premier trimestre
Au Brésil et au Mexique, le taux de chômage a augmenté au premier trimestre © France 24

Mexique: 700000 nouveaux chômeurs

Si au Brésil le taux de chômage a atteint son plus haut niveau en près d’une décennie, au Mexique il a grimpé à nouveau aux niveaux du début de la pandémie, selon des informations publiées ce jeudi par l’Institut national de statistique et de géographie (Inegi).

La proportion de chômeurs s’élevait à 4,7% de la population économiquement active (PAE) en avril 2021, comme au même mois de 2020, mais au-dessus des 3,9% de mars 2021. Seulement au premier trimestre, le chômage était de 4,4% , supérieur à 3,4% au cours de la même période de l’année précédente.

Cela signifie que, alors que la population au chômage était de deux millions de personnes au premier trimestre 2020, elle s’élevait en avril dernier à 2,7 millions de personnes, a expliqué Julio Santaella, président d’Inegi.

Au Mexique, plus que le chômage, l’inquiétude plane sur l’informel. Les données gouvernementales garantissent que l’emploi informel en avril 2021 s’élevait à 30,5 millions de personnes et plaçait le taux à 56%.

Avec EFE