La France

La variante britannique représente déjà plus d’un tiers des personnes positives pour le coronavirus en France

MADRID, 18 février (EUROPA PRESS) –

La variante britannique du coronavirus représente déjà 36% des positifs pour le coronavirus en France, comme annoncé ce jeudi par le ministre français de la Santé, Olivier Véran, qui a ajouté que cinq pour cent supplémentaires correspondent aux variantes sud-africaine et brésilienne, tous plus contagieux que la souche d’origine.

De même, Véran a annoncé qu’à partir de lundi, la durée de mise en quarantaine des personnes infectées par COVID-19 sera prolongée de sept à dix jours, selon le journal local «Le Figaro».

Le pays a enregistré 22501 cas de coronavirus au cours des dernières 24 heures, tandis que 271 personnes ont perdu la vie.

Avec ces chiffres, la France cumule un total de 59 159 décès causés par le coronavirus, ainsi que 3 536 648 infections détectées par les autorités sanitaires.

On estime que 1 400 personnes ont été admises dans les hôpitaux français au cours des dernières 24 heures en raison de la maladie.

SARKOZY, VACCINÉ

Concernant les vaccinations, Véran a annoncé que 75% des personnes vivant dans des maisons de retraite médicalisées ont déjà reçu au moins une dose du vaccin contre le coronavirus et que 85000 personnes ont été vaccinées avec le vaccin AstraZeneca.

Au total, 184 120 personnes ont été vaccinées au cours des dernières 24 heures et, depuis le début de la campagne de vaccination, 1 040 773 personnes ont reçu la vaccination complète et 2 472 808 qui ont reçu, pour l’instant, la première dose.

Parmi ceux-ci figure l’ancien président Nicolas Sarkozy, 66 ans, dont BFMTV a confirmé avoir été vacciné en janvier pour des «raisons médicales» qui n’ont pas été révélées.

La vaccination de l’ancien président français a soulevé des soupçons, puisque, par âge, il ne faisait pas partie des groupes qui reçoivent la dose.

gestioninclusive@gmail.com