La France

La justice française enquête sur des allégations d’abus sexuels à l’Elysée

La justice française a ouvert une enquête pour un crime présumé de viol après qu’une femme militaire a dénoncé avoir été victime d’abus à l’intérieur de l’Elysée, siège principal de la présidence française, selon des sources citées par divers médias.

L’information, avancée par le journal ‘Libération’, situe l’ouverture des investigations par le parquet au 12 juillet, après que la victime présumée ait signalé à un commissariat des événements qui auraient eu lieu le 1er de ce même mois. Devant les autorités, la requérante a allégué avoir subi des abus sexuels.

L’inculpé, également militaire, a déjà été identifié par le juge d’instruction comme témoin assisté dans cette affaire, un niveau inférieur à l’acte d’accusation, rapporte franceinfo. Tous deux travaillaient ensemble dans le cadre du personnel spécial affecté à l’Élysée et se connaissaient, bien que les détails des événements aient à peine transpiré.

La présidence française a évité de s’exprimer, affirmant qu’elle ne commentait « jamais » les affaires judiciarisées. Cependant, les sources consultées par Libération ont tenu à préciser que dès qu’elles ont eu connaissance des faits, elles ont pris des mesures immédiates pour venir en aide à la victime et éloigner l’agresseur présumé.

Le ministère de la Défense a également ouvert sa propre enquête et a détaché l’accusé de l’Elysée. Il risque d’éventuelles poursuites pénales ainsi que des mesures disciplinaires au sein des forces armées.