La France

La France retire son ambassadeur d’Afghanistan pour des raisons de sécurité

Le président français, Emmanuel Macron, a annoncé que l’ambassadeur de France à Kaboul quitterait l’Afghanistan pour des raisons de sécurité, dans une ultime étape du processus d’évacuation qui a été secoué ce jeudi par une double explosion à proximité de l’aéroport de Kaboul et à un hôtel voisin.

« Compte tenu des conditions de sécurité, l’ambassadeur de France ne restera pas en Afghanistan pour le moment », a annoncé Macron lors d’une conférence de presse à Dublin au cours de laquelle il a toutefois précisé que David Martinon resterait à toutes fins utiles le représentant maximum. de la France dans le pays asiatique.

Le président français a appelé à la « prudence maximale » après les incidents des dernières heures à Kaboul, où la France envisage toujours de poursuivre ses évacuations. « Au moment où nous parlons, nous avons 20 bus avec la double nationalité et des Afghans que nous voulons rapatrier », a-t-il déclaré.

En ce sens, il a prévenu qu’il y avait « des centaines de personnes » en danger et a promis que les autorités françaises mettront tout en œuvre pour les expulser d’Afghanistan. Le Premier ministre Jean Castex avait précédemment annoncé sur RTL que le processus de transfert s’achèverait ce vendredi.