Culture

La France rend son dernier hommage à la légende du cinéma français Jean-Paul Belmondo

Le président français Emmanuel Macron, les politiciens, les athlètes, les stars de la culture et du divertissement et les adeptes de l’acteur récemment décédé ont rendu un hommage national à la légende du cinéma, décédée à l’âge de 88 ans.

Jean-Paul Belmondo a consacré six décennies de sa vie à jouer des rôles sur grand écran. Six décennies consacrées au cinéma d’auteur et aux succès au box-office et maintenant, après sa mort, ont été rappelées par le président français Emmanuel Macron dans un hommage solennel ce jeudi à Paris.

« Jean-Paul Belmondo faisait partie de la famille. Frère, cousin, oncle, ami séduisant, père extraordinaire dont la carrière s’étend sur mille vies dans lesquelles on retrouve tous un peu la nôtre et qui ont marqué six décennies de la vie française », a déclaré le Président dans son discours lors de la cérémonie au complexe des Invalides.

Macron a décrit l’acteur comme « l’homme aux mille visages » qui a travaillé dur pendant soixante ans et qui est désormais « orphelin de France ».

Belmondo était aussi la France. C’est ainsi qu’il a été décrit par les adeptes de l’acteur qui se souviennent de lui comme d’un bandit charmant, magnifique, escroc, incorrigible, solitaire. Un caméléon qui volait des papiers pour se les approprier à volonté, aussi bien devant les caméras que sur les tableaux.

Outre les proches de Belmondo et d’autres personnalités qui ont assisté à la cérémonie ce jeudi – environ 1 000 fidèles de ‘Bébel’, comme on l’appelait – ont pu participer à l’hommage, tous munis de leur pass sanitaire.

« Je suis arrivée à 7 heures du matin. C’est important pour moi d’être ici, c’est comme dire au revoir à un ancien collègue, quelqu’un qui était là depuis que je suis ado », raconte Brigitte Ratou, une retraitée de 66 ans. femme qui s’est entretenue avec l’agence AFP.

Belmondo, symbole du cinéma français, à l’échelle mondiale

Avant l’intervention du président Macron, l’acteur Victor Belmondo, l’un des six petits-enfants de l’artiste décédé, s’est exprimé brièvement et avec émotion. « Vous êtes un soleil éternel, merci beaucoup de nous avoir donné tant de joie, d’avoir partagé votre positivité. Profitez maintenant de l’occasion pour rencontrer les amis qui vous ont tant manqué », a-t-il déclaré.

Des collègues professionnels de Belmondo ont assisté à l’hommage, tels que Jean Dujardin, Marion Cotillard, Bérénice Bejo, Nathalie Baye et le réalisateur Michel Hazanavicius. L’ancien président français, François Hollande et la maire de Paris, Anne Hidalgo, étaient également présents.

Né de parents italiens, tous deux artistes, Belmondo se distingue par son naturel et sa franchise, renforcés par son physique et ses traits robustes. ‘Bébel’ était un symbole du cinéma mondial qui a travaillé sur des films d’auteur, avec des réalisateurs comme Jean-Luc Godard, et sur d’autres films d’action, dont ‘Le professionnel’.

Parmi les films cultes dans lesquels il a joué figurent « À bout de soufflé », « Un singe en hiver », « Pierrot le fou » et « La Sirène du Mississipi ». Au milieu des années 1960, il s’oriente vers un cinéma plus commercial et d’aventure, comme il le fait dans « L’Homme de Rio », « Borsalino », « La scoumoune » et « Le magnifique ».

Après la clôture de l’hommage, le cercueil avec la dépouille de l’acteur a été exposé au public aux Invalides et demain des funérailles privées seront organisées avec sa famille en l’église Saint Germain des Prés, à Paris.

Avec l’AFP, l’EFE et les médias locaux